Chronique

MEGADETH - UNITED ABOMINATION / Roadrunner 2007

Dave Mustaine s’est enfin décidé à sortir son nouvel album de Megadeth, car depuis 2004, les fans attendaient plus ou moins patiemment les nouveaux morceaux de leur groupe préféré.
Rappelons que le line up a bien changé puisqu'aujourd’hui se trouve Glen Drover à la guitare, James LoMenzo à la basse et Shawn Drover à la batterie.
Donc nous voilà en possession de ce United Abomination qui tape dur sur l’O.N.U.

Jolie intro tout en arpège pour « Sleepwalker » étonnante puis tout se met en place avec un riff 100% Megadeth. Par contre chose étonnante c’est la ressemblance avec ‘Blackmail the universe’. Le refrain bien pensé est simple mais ultra efficace. En tout cas la paire Mustaine/Drover envoie grave quel guitariste ce Glen !! Un début mitigé. « Washington is next » nouveau single prend le pas avec un style plus Maidennien. Un titre très emprunt de couleurs des 80’s mais passe assez bien. Première constatation les fans ne seront pas perturbés tant cet album est du 300% Megadeth !
« Never walk alone... A call to arms » fait énormément penser au titre ‘Vortex’ ce qui choque, est-ce que Dave, n’avait plus d’idées fraîches ? C’est bien dommage car ça gâche le plaisir d’écouter du nouveau. Allons voir si la title track apportera un peu de nouveautés.
« United Abomination » débute calmement avant que tout se mette en place et nous livre encore une fois un titre très Megadeth dans l’âme qui là semble bien nouveau sans arrière pensée. Sympa est assez simple un titre pas prise de tête.
« Gear of war » se fait plus sombre dans une intro, puis scander sur un bon riff heavy ‘Gear of war’ donne droit à un mid tempo direct qui passe bien. Certes rien de bien transcendant n’est perceptible ici (d’ailleurs constante depuis le début) mais l’efficacité est présente ce qui est déjà pas mal. « Blessed are the dead » débute guitare basse, avant que les choses sérieuses ne commencent. Encore une fois je trouve que tout ça ne décolle pas très haut. Dommage bien dommage.
« Play for blood » me fait penser dans un premiers temps à la chanson de Spider man (le riff n’est pas très loin). Un passage un peu bizarre qui met en évidence les deux gratteux mais semble sans réelle saveur. Quand un groupe peine à trouver des idées intéressantes il fait une reprise, mais là Megadeth fait mieux (le syndrome Mustaine qui consiste à faire mieux que les autres) et réadapte la magnifique ‘A tout le monde’ nouvellement appelée « A tout le monde (set me free) ». Pour que cela soit mieux Dave Mustaine a invité la très jolie Cristina Scabbia de Lacuna Coil, qui même si je la respecte n’apporte rien à cette version. Alors pourquoi avoir finalement ‘gâché’ un titre si exceptionnel à la base ?
On va peut être se rattraper avec « Amerikanistan » mais non pas du tout, un titre qui mêle des couplets sans rien et une mélodie par moment un peu pop. Comment cracher sur son pays plutôt que penser à faire de la musique. « You’re dead » donne l’impression de retrouver du vrai Megadeth. Ben si, enfin, un titre qui donne du bon gros métal à la ‘Countdown to extention’. Un titre qui mérite l’appellation Megadeth !
On finit tout ceci avec « Burnt ice » qui là aussi sonne bien, encore un bon titre qui reste dans l’esprit MegaDave ! Une fin qui sauve un peu le reste.

Conclusion : voilà une petite déception, Megadeth nous sort un album qui sent parfois le réchauffé, et ne décolle jamais vraiment. Dommage d’avoir attendu 3 ans pour ça !
Alors d’accord Metallica lorgne vers des sphères qui peuvent être considérées comme douteuses mais au moins ils apportent du sang neuf : A méditer !
 
Critique : Guillaume
Note : 6.5/10
Site du groupe :
Vues : 4860 fois