Chronique

EDEN'S CURSE - EDEN'S CURSE / Afm Records 2007

A en croire la pochette on pourrait s'attendre à écouter encore un de ces groupes de metal symphonique : mais non ce visuel si soigné et si gracieux cache un groupe de rock qui dépote bien , les compositions imprégnées des groupes des année 80 avec une touche moderne .

Une intro histoire d'installer une ambiance et introduire le sujet ( ça me fait penser un peu à l'intro de l'album Dust to Dust d' Heavenly ) : on ne sait pas si il s'agit vraiment d'un concept album , les titres n'ont pas de lien musical apparent mais les sujets se réfère souvent à la religion ( quoique les paroles restent quand même rock'n'roll ) . Le premier morceau commence à la guitare acoustique au son métallique et hop ça balance. Grosse rythmique puis on se prend un petit solo dans la face avant le début des chœurs et du chant. Cette entrée rentre dedans n'est pas déplaisante.
Le chant est très caractéristique des années 80 , clair et assez haut perché ( à la Europe ) : Michael Eden évoluant très bien dans ce registre . Et les tubes s'enchainent avec "Eyes of the world" dans la même veine du premier, un poil moins énervé . Quelques petites influences de Malmsteen de la vieille époque et des soli toujours autant maitrisé et inspiré . " Stronger than the flame " et son intro un petit peu orientale puis très rock est très bon . On n'oubliera pas la traditionnelle ballade qui est sympa mais bon ..... ça reste une ballade quoi , rien de bien excitant. Ceci dit le l'album est bien géré jusqu’ici.

Le train reprend un coup de speed avec " after the love is gone " vraiment très entrainant. J'aime tout particulièrement le titre suivant "Fly away", certes assez kitch , mais bon sang tellement bien fichu ! Une intro carrément métal au riff oriental puis départ sur un rythme très marqué à la batterie ( du gros son en plus ) : un solo de malade , comme d'habitude depuis le début .
La suite de l'album est plus ou moins bonne dans le sens où il y a des morceaux piliers comme "Eden's curse" ( à la rythmique basse semblable à la Warrior's of the world" de Manowar ) ou encore "Don't bring me down". Ainsi les autres morceaux aussi bien exécutés soient ils paraitrons un peu fade . Une nouvelle petite intro comparable à celle du début fait office de redite qui lance sur le deux derniers morceaux sympathique mais pas transcendant.

Eden's Curse signe un premier album de très bonne qualité en ce qui concerne le son , les compos tiennent également la route et nous un hard rock très pêchu , avec des musiciens au top , surtout le guitariste Thorsten Koehenne qui gagnerait à pousser certaines idées mélodiques et harmoniques un peu plus loin .
 
Critique :
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 4873 fois