Chronique

DUG PINNICK - STRUM SUM UP / Magna Carta 2007

Qui ne connait pas Doug Pinnick , fabuleux bassiste/chanteur /guitariste /batteur d'origine Africaine qui participe à de nombreux projets et qui sait y mettre son incontournable patte ( on se souvient du « line in the sand » de Dream Theater dans lequel il fait des backing vocals de folie ) .
Son groupe officiel «King's X» est hélas méconnu du grand public (français) et je suppose que le bonhomme a envie de partager plus encore son énergie, sa gnak , son groove avec les gens : le voilà qui revient avec un nouvel album solo , Strum sum up , qui en effet contient une bonne dose de riffs électrisants !

On commence par un « Perfect World part 1 » au Rythme basique, son surpuissant, et hurlement saturé ! Du rock cradé, avec des guitares un peu lourdes (ce qu'il faut) sur la rythmique : que du bon ! La suite logique « perfect world part2 » s'enchaine sans coupure avec le premier morceau, toujours le même accompagnement qui sert cette fois de base pour un délire guitaristique qui vous en met plein les oreilles dans le bon sens du terme.
On remarquera en parcourant le livret que Dug s'amuse à changer d'instru selon les zics et inviter pas mal de personnes à faire des petites apparitions : il y a plusieurs batteurs, percussionnistes, guitaristes et chanteurs pour les backing vocals. C'est sans doute ce qui donne une certaine dynamique à l'album, cette diversité de jeu qui rajoute du piment aux musiques déjà bien fichues !

Les morceaux s'enchainent de manière très naturelle et si d'autres sembles plus faibles que d'autres c'est seulement parce que l'album renferme des perles : On pense au monumental « coming over » et sa basse rythmique funk ( Dug vous initie même au funk sur la fin du break solo , puis comment passer du funk au blues avec une ligne groovy de basse loool ) , des soli à la talk box complètement délirants et des paroles ...comment dire .....très explicite :p Tu croques la pomme , elle croque la pomme ... ce genre d'histoire quoi : le Doug est un bon vivant qui sait parler des choses essentielles et met pas mal l'accent sur les passions ( quelles qu'elles soient ) tout en se baladant dans les styles : « All I want » sonne comme un vieux boogie avec toujours ce son rock crade , « smile » est un petit morceau rock plus planant et « cross it » légèrement expérimental .

Conclusion : L'album en son entier est débordant de vie, de sensation véritable : Doug ne triche pas et livre une musique sans concession dans laquelle on peut vite se retrouver. Un album naturel qui coule de source et ne fait que confirmer le talent du monsieur. Ça devrait être remboursé par la sécu tellement ça donne la frite !!!
 
Critique :
Note : 10/10
Site du groupe :
Vues : 5118 fois