Chronique

MILLENIUM - JERICHO / NTS WAGRAM 2004

Après le très bon ‘Hourglass’ avec Jorn Lande au chant, Ralf Santolla (Iced Earth) nous revient avec son nouveau défi ‘Jéricho’ et le retour de Todd Plant au chant.
Donc quel va être le résultat ? A noter une très belle pochette plutôt true métal mais très réussie.
Début calme au piano pour « my saving grace » avant de prendre des allures de heavy rock au gros son et oui il en a fini avec les faux airs de hard FM qu’il y avait parfois, maintenant c’est du gros !
La voix de Todd rend très bien, un timbre à la Jeff Scott Soto qui donne une bonne puissance, Donc de ce coté là pas de souci.
On poursuit avec « heaven awaits » plus rythmé et mélodique, et toujours ce petit coté virtuose dans les solos du père Ralf. « My war » un mid tempo bien sympatoche où Todd s’arrache les cordes vocales pour notre plus grand plaisir.
« Heresy » heavy sur le départ, laisse entrevoir ce petit coté hard rock d’ Hourglass la guitare sèche sur le lourd son saturé, de bons souvenirs. Attention « morning star » lourd comme un pachyderme s’adoucie par les mélodies vocales de Todd et surtout nous avons droit au meilleur solo de Ralf de tout sa carrière (c’est lui qui le dit) il est vrai qu’il est terrible !« above this world » rappelle elle aussi « l’ancien temps » un très bon morceau plein de bonnes choses (le solo) on ne lâche pas les souvenirs si vite.
Gros riff sur « enemy of the sun » avec toujours cette part de mélodie qui adoucie la musique grâce à la dextérité une nouvelle fois de Ralf (quel boulot).
Un coté plus eighties pour « Wheel of fortune » serait ce les souvenirs de sa jeunesse qui resurgissent, au passage encore un bon morceau à l’empreinte de sa patte.
La groovy « let there be light » prend place une chanson un peu différente qui donne une autre couleur.
Pour finir c’est « burning again » qui nous accompagne, une jolie ballade heavy où toute l’émotion de la voix de Todd prend existence, une bien belle fin mélodique et forte en émotion.
Conclusion un très bon opus pour le sieur Santolla qui s’en est donné à cœur joie, de belles démonstrations de grattes et une voix qui n’est plus à critiquer.
Voila ce qu’il en est de Jéricho. A acheter les yeux fermé !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe : site officiel de Millenium
Vues : 4859 fois