Chronique

MARILLION - HAPPINESS IS THE ROAD / Intact Records 2008

Quel groupe peux se venter de célébrer ses 30 années de carrière musicale ? Pas beaucoup, voire très peu même. En plus de tout cela, Marillion nous propose son 15ème album histoire de prouver que le groupe de rock progressif et mélodique est bel et bien présent à l’heure où le piratage musical virtuel est d’actualité.
A côté de ça, Marillion a opté pour une promo quasi unique en son genre : l’album ne sera disponible uniquement que sur leur propre site internet. Pas d’intermédiaire, et aussi le meilleur moyen de rallier les fans du groupe à leur cause. On notera juste leur 15 millions d’albums vendus depuis leur début.

Le nouvel album intitulé « Happiness is the Road » est bien évident un parcours musical conceptuel arborant une grande question de la vie : A quoi cela sert-il ? Pour répondre à cela deux disques nous sont proposés pour un total de 110 minutes. Le volume 1 se nomme « Essence », et le volume 2 se nommant « The hard shoulder ».

Décrire cet album comme à mon habitude serait vraiment un pur massacre et très rébarbatif car vous le savez, un album de Marillion ne pette pas forcément le feu (de par la rapidité des morceaux bien entendu) mais la structure de chaque chanson est si complexe et recherchée qu’une description unitaire serait laborieuse.
Par contre, il faut bien constater qu’au plus on s’avance dans l’album et plus on se prête au jeu de cette question existentielle. Le premier volume « Essence » débute calmement, avec des introductions longues et posées, évoluant progressivement vers des passages plus rock mélodiques mais bels et bien complexes car comprenant de nombreux instruments et arrangements. Une dynamique qui se met en place sûrement et qui nous berce à travers la musique tout au long de premier volume.

Au niveau du second volume « The hard shoulder », l’ambiance monte d’un ton avec une intro très influencée par le groupe The Doors. Tout au long de ce disque, la musique sera plus dynamique et soulèvera encore plus l’attention de l’auditeur qui cherchera les influences possibles et la multitude d’instruments utilisés. Bon courage en tout cas si vous arrivez à tout trouver à l’oreille !

Par contre on notera une performance vocale de Steve H (le grand manitou du groupe) tout au long de cette 15 ème réalisation du groupe, nous donnant tout plein de frissons, et même la chaire de poule. Quand aux musiciens, que dire si ce n’est qu’ils sont impeccables et nous offrent un grand moment de relaxation.

Pour conclure, je vais reprendre un question qui apparaît dans la biographie donnée avec le cd : Faut-il mieux être obsédé par son passé et son futur, que par son présent ? Pour y répondre, vivez le moment présent en écoutant ce double album de haute volée qui vous fera passer presque deux heures planantes et reposantes, avec cette avalanche de mélodies et de joie de vivre. Pour le futur, le groupe sera en tournée un peu partout dont en France
 
Critique : Lionel
Note : 8.5/10
Site du groupe : Site officiel de Marillion
Vues : 4875 fois