Chronique

DREAM THEATER - CHAOS IN MOTION 2007-2008 / Roadrunner 2008

Je le dis d’entrée, je suis fan de Dream Theater qui est pour moi le meilleur groupe de Prog de tous les temps. J’ai tous leurs albums et leur Dvd. C’est donc en toute logique que je me suis procuré celui-ci (Ok je l’ai reçu en Promo mais bon…), qui plus est, celui de la tournée qui m’a permis de les voir enfin. C’est donc excité comme un gosse que je m’apprête à découvrir ce nouveau cadeau.

Un début somme toute normal pour un concert, petite présentation, intro et on entre dans le vif du sujet avec « Constant motion ». A noter que le groupe a souhaité enregistrer plusieurs concerts qu’un seul comme à son habitude. Bon perso je ne suis pas réellement fan de ce genre de choses mais bon on a déjà d’autres Dvd en un seul concert et un peu de changement ça fait pas de mal. Sauf qu’ici il y a un hic, et un de taille, car la qualité d’images, en plus de varier selon les prises, laisse vraiment à désirer. Même pire ! Sur certains titres on dirait que c’est des vieilles bandes VHS passées à la télé, ce qui bien sûr est très loin de la HD.
Comment un groupe tel que Dream Theater peut nous faire ce coup là !?
Mais s’il n’y avait que ça, à la rigueur, non, nos Américains ont mit le paquet pour nous dégoûter ! Prestation parfois désastreuse, avec un James Labrie qui a perdu de la voix et qui lutte, un groupe qui semble par moment absent, sans vie, accentué par un montage parfois là aussi douteux. Et ce n’est pas fini, comme si on en avait pas assez, ils nous entrecoupent le concert de ‘belles’ interviews, images backstage et autres vidéos des à côtés de la tournée. Bon ok c’est gentil mais il valait peut être mieux les mettre en bonus comme d’hab, car déjà les morceaux joués aux 4 coins du monde ne rendent pas le rythme d’un concert normal, si en plus on coupe toutes les deux chansons pour des prises pas forcément utiles et des interviews, peut être utiles mais jamais ni traduites ni sous titrées, je ne vous dis que ça : on en a vite son gonfle !!!
Moi en avoir marre de voir DT ça paraît un comble et bien non, impossible d’arriver au bout des 3 heures en un coup, obligé de sauter des passages et même de pleurer quand on voit certains titres.
Bon il est vrai que niveau set list il n’y a rien à dire, puisqu’en plus de pouvoir profiter des titres du dernier né, on a droit à quelques morceaux jamais mis en Dvd : « Blind Faith », « Scarred » « Panic Attack » « Line In The Sands » et bien sûr le génial Medley. C’est au moins ça de pris. Autre bon point « Repentance » avec Mikael Åkerfeldt, d’Opeth au chant. un très bon moment unique.

Place au deuxième Dvd avec là une ribambelle de bonus, une grosse interview (toujours pas de sous titres ni de traduction), des clips « Constant motion », « Forsaken » et « The dark etrenal night », des images du groupe lors de la tournée, bref encore de quoi apprendre plein de choses sur ses idoles. Mais bon quand on voit la qualité du produit on reste quand même déçu. Alors si le groupe veut sortir un support vidéo après chaque album c’est son problème mais au moins les mecs faites gaffe à la qualité de celui-ci, je vous rappelle qu’il y a des gens derrière qui achète 30 € le dit objet.

Conclusion : après un album qui m’avait laissé sur ma faim voici le Dvd qui achève un brin mes espoirs. J’espère grandement qu’ils vont se remettre en question et sur des bons rails sous peine de décevoir encore un peu plus ses fans (moi en tout cas). A réserver aux fans aveugles qui veulent tout de leur groupe préféré, sinon à éviter au possible.
Au passage le groupe est actuellement en studio pour son dixième album, et j’espère que celui ci sera excellent.

 
Critique : Guillaume
Note : 5/10
Site du groupe :
Vues : 5068 fois