Interview

BENEDICTUM (2008) - Veronica Freeman (Chant)

Comment refuser une interview avec la belle Veronica, chanteuse du combo Benedictum ? Cela ne ce peut, alors me voilà lancer dans cet entretient fort appréciable et agréable.

SDM : Bonjour, merci pour cette interview !


Veronica : Merci à toi pour ton soutient !

SDM : Question facile pour moi mais peux tu nous présenter le groupe et son évolution depuis ses débuts?

V : Bien, je pense que tout a commencé après que Pete et moi-même – nous avons composés des morceaux ensemble pendant plusieurs années – avons décidé de quitter le groupe nommé Malady dans lequel nous jouions, qui se trouvait à San Diego. Nous voulions voir ce qu’il était possible de faire si nous nous concentrions sur nos efforts et peu de temps après nous avons eu un petit contrat avec une maison de disques.

Une fois les musiciens du groupe trouvés, qui sont maintenant Paul Courtois à la batterie, Tony Diaz aux claviers, Jesse Wright à la basse, et moi-même au chant, nous avons travaillé sur une démo. Et quand Craig Goldy a pu écouter la maquette, il a été très intéressé par les capacités du produit et de son devenir. Il nous a présenté a notre producteur actuel Jeff Pilson et nous avons travaillé sur une démo à fin de pouvoir prétendre à un deal. Nous avons eu par la suite un contrat avec Locomotive Records.

Ce fût vraiment un super début car nous étions totalement inconnus et une fois notre premier album réalisé, nous avons eu la chance de pouvoir jouer dans plusieurs festivals pour promouvoir l’album. Nous avons pris tout ce que nous avions appris de notre premier album pour faire encore mieux avec notre deuxième opus « Season of tragedy ».

Jeff Pilson est resté votre producteur. Pourquoi ce choix ?

Depuis notre première rencontre, Jeff nous a semblé être la personne parfaite pour nous. Il a un grande compréhension de ce que nous voulons faire et devenir en tant que groupe, et il c’est une personne formidable. C’est bien de travailler avec lui. Nous le considérons comme le 6ème membre du groupe !
A ce jour, je ne me vois pas travailler avec quelqu’un d’autre !

Et quel est ton chanteur favori? Il me semble que tu es inspirée par Sebastian Bach n’est-ce pas ?

Je n’ai pas de chanteur favori en particulier. Sebastian Bach est très bon et bien sur qu’il fait parti de mes influences comme Ronnie James Dio, Freddie Mercury et bien d’autres. J’aime beaucoup de styles de musiques très différents, écoutant du Metal comme du Blues, des grands groupes ou encore du R n B. J’aime apprendre et découvrir plusieurs styles pour me perfectionner.

Le groupe semble être plus européen qu’américain comme vous l’êtes. Préférez-vous la scène metal européenne ?

Oui, depuis le premier jour on nous dit que nous sonnons très européens bien que ce ne soit pas voulu. Nous jouons comme nous le sentons et nous exprimons nos sensations, et c’est le son donné… Nous adorons la scène Metal européenne parce qu’elle est plus familiale et plus intense. Il semble que plusieurs style de metal soient apprécié et pas seulement un seul. C’est ce que nous admirons et c’est ce qui nous pousse a jouer au sens littéral et figuratif.

Dans plusieurs chroniques, j’ai lu que tu étais souvent compare à Ronnie James Dio. Que penses-tu de cette comparaison en tant que chanteuse et en tant que femme ?!

J’ADORE cette comparaison….. Je la prends comme un compliment!

Cette fois-ci, vous faites une reprise d’Accept “Balls to the wall”. Pourquoi avez-vous choisi ce titre ?

C’est une chose un peu folle en fait. J’ai toujours aimé headbanguer sur cette chanson et j’ai pensé qu’il serait sympa de l’entendre avec une femme au chant…. Alors nous l’avons fait !

Est-ce que c’est dur d’être une femme dans la scène heavy metal, qui est quand même un monde assez macho (rires) ?

Haaa…. Pas vraiment en fait. J’ai toujours dis qu’une femme était et avait les mêmes droits que les hommes et c’est ce qu’il fait que je suis soutenue et appuyée…. J’ai de la chance d’être bien considérée dans ce sens là et je suis contente de voir d’autres femmes travailler dans ce milieu du heavy metal qui sont tout aussi respectées que les hommes.


Vous avez des invités comme Manni Schmidt (Grave Digger), George Lynch (Ex Dokken; Lynch Mob) et Graig Goldy (Dio). Pourquoi avez-vous choisis ces personnes là, et comment sont-ils?

Bien je dirais que nous sommes vraiment bénis d’avoir des musiciens talentueux qui jouent avec nous. Les opportunités se sont présentées et nous n’avons pas pu les laisser passer.
J’ai eu la chance de connaître Manni Schmidt sur la tournée de DORO en 2006 et c’est un super gars. Nous avons commencé à en parler avec lui pour qu’il soit invité sur l’album, mais en rigolant. Puis au moment de l’enregistrement je me suis dis plus sérieusement : « pourquoi ne pas lui demander » ? Et quand il a dit oui, nous étions tout excité.
Ce fût la même chose avec George Lynch, nous étions très nerveux avant de le contacter, alors nous avons dit à Jeff de l’appeler et après tu le sais, il était en studio avec nous pour nous aider…
Craig bien sur a toujours était là pour nous et je ne peux que le remercier pour tout ce qu’il a fait pour Benedictum.
Chacun d’entre eux ont été très gentil de travailler avec nous et ils ont fait du super boulot :

Qu’attendez-vous avec ce deuxième album?

Nous espérons qu’il sera bien reçu et que les fans passeront de bons moments à l’écouter. Nous espérons les embarquer dans un superbe voyage musical ! Ou mieux encore, un grand frisson musical, ha ha !

Pour conclure, je tenais à tenir que tu as fait du super boulot sur “Season of tragedy”, et maintenant libre à toi de dire ce que tu veux aux fans. Merci encore.

Merci pour toutes tes remarques. Elles ont beaucoup de significations pour moi. Et pour les fans… NOUS VOUS AIMONS…. Vous avez fait votre possible pour faire vivre ce groupe et nous vous en remercions. Je suis impatiente de partir en tournée et de vous rencontrer aussi ! Gardez la foie !!!!
Mes amitiés… Veronica.
 
Critique : Guillaume
Vues : 1781 fois