Interview

MANIGANCE (2004) - Bruno Ramos

Nous voilà donc en ce tant attendu Vendredi 13 février pour assister au concert 100% français au Rockstore à Montpellier. Mais avant de voir ces concerts, une petite (qui se porte bien quand même) interview de Manigance a été réalisée pour leur deuxième album « D’un autre sang », et notre cher guitariste Bruno qui s’y colle.



Manigance a une formation depuis votre premier album « Ange ou Démon ».
Oui, on a trouvé une formation stable, il y a une bonne entente et un bon esprit au sein du groupe.
Vous avez un chant français, n’avez vous pas des difficultés pour vendre à l’étranger ?
Sur certains pays bien sûr, au Japon apparemment pas puisqu’on a vendu autant d’albums qu’en Europe pour le « Ange ou demon ». Mais d’après ce qu’on sait, le nouvel album démarre pareil si ce n’est plus vite. Donc apparemment en Allemagne et au Japon il n’y a pas de problèmes.
Le remaster « Signe de vie » s’est bien vendu dans l’ensemble ?
J’ai pas les chiffres exactes mais ce qui est sûr c’est qu’il n’était pas considéré comme un album attendu. C’était surtout pour remettre à jour et avoir de nouvelles copies de notre premier album.
Vous enregistrez dans votre propre studio, il y a une bonne production, pourquoi ce choix ?
En fait on préfère travailler chez nous car s’est aperçu qu’il valait mieux tirer le maximum de son matériel que d’arriver dans un gros studio qui a des tonnes de matériels et de pas arriver à le gérer. Sans oublier que dans ce cas on a un temps limité. Donc après tu as des millions de possibilités mais tu n’a pas le temps de les exploiter. On préfère faire l’inverse, travailler et affiner le travail chez nous.
Comme ça vous avez plus de temps, vous faîtes ce que vous voulez de votre album ?
Oui, et à force on connaît notre façon d’enregistrer, notre matériel, donc on arrive facilement à tirer le maximum de celui-ci.
Pour ce nouvel album vous avez changé de ‘graphiste’. La pochette est quand même plus attrayante que les deux premières ! Elle attire plus le regard.
Ce n’est pas du tout la même personne qui l’a faite et on voulait aussi une pochette qui ressemble un peu plus à l’album. Elle est plus cash, plus brute…. Plus rentre dedans (rires) que le premier album, mais tout le nouvel album est comme ça en général.
Pour la pochette, vous avez donné des idées ou juste donné le titre, ou la setlist de l’album ?
En fait on a donné le titre, pas la setlist car elle n’était pas encore faite et, on a donné quelques idées. On a rapidement reçu une ébauche et on a fini avec lui ( J.P Fournier). Mais on était très content de la première ébauche ?
Sur l’album vous avez un aspect plus progressif et plus heavy qu’avant. Pourquoi ce choix ?
On ne voulait pas faire « Ange ou démon » numéro 2 . On savait qu’on était attendu sur cet album. Donc tu sais que tu es attendu et que tu n’a pas envi de faire le même. Il fallait montrer une autre facette du groupe et montrer un côté peu être un peu plus ‘Live’.
Vous avez des textes assez sincères, sombres. C’est dû à quoi ? A une expérience personnelle ? Parce qu’il y a des titres comme « Maudits » qui, quand on l’écoute, nous donne la chaire de poule. C’est la même chose pour « Damoclès ».
Oui on nous a dit ça : les titres étaient assez sombres, les sujets sombres mais je ne pense pas beaucoup plus que sur « Ange ou Démon ». Tout dépend des morceaux en fait. Mais c’est vrai qu’il y a des morceaux assez lourds et assez gras qui inspirent des paroles un peu plus noires.
« La mort dans l’âme » est quand même frappante au niveau des paroles !
Pour les paroles Didier t’en parlerai beaucoup mieux que moi car c’est lui qui gère tout, mais parès c’est vrai qu’on essaie d’amener des paroles qui correspondent un peu plus à l’ambiance qu ‘on compose. Après il est certain que j’aime bien cette ballade.
Oui cette ballade est superbe, mais l’album en général l’est aussi. L’intro aussi a beaucoup changé. C’est une intro assez futuriste avec des sons bizarres.
Oui, on avait une idée pour l’intro et c’est un pote à nous qui l’a faite. On avait l’idée mais on ne savait pas comment faire ça. C’était basé sur « Empire Virtuel », sur le monde du web et on voulait un son qui se ressert (démonstration gestuelle de Bruno). Un genre de son futuriste qui fini dans un truc très compressé pour arriver au morceau. On a filé le projet à Fabien qui nous a ramené ça, et on a été content de son boulot. Il s’est inspiré du solo de départ d’ « Empire virtuel », du thème.
Sur l’album, il y a un chant plus posé, mais on regrette quand même qu’il ne pousse pas plus sa voix.
Il a essayé de poser un peu plus sa voix ces morceaux là mais après tout dépend de ce que les morceaux demandent. Mais là il n’y a que Didier qui pourra te dire comment il a travaillé le chant par rapport aux morceaux. Mais c’est vrai qu’il a essayé de plus poser sa voix.
Vous avez déjà réalisé deux vidéos : Messager & Future World. A quand une vidéo personnelle?
Je crois que c’est en cours là, je ne sais pas si tu as remarqué mais il y a quelques petits montages qui commencent à se faire.
C’est prévu pour un prochain CD ?
On ne sait pas trop pour le moment, je ne suis pas si tu as remarqué les caméras, c’est prévu, on va enregistrer des vidéos pendant trois jours et on va voir après comment les utiliser.
C’est pour sortit un maxi comme Angra l’avait fait avec le « Holy live » ?
Je ne sais pas trop, ou ça sera des pistes, ce n’est pas encore défini. Ca pourra être un clip, je ne sais pas du tout.
Vous avez maintenant un nouveau site web ! Il faut dire que l’ancien avait peut de mises à jour.
Oui on avait eu du mal à suivre car on a passé dix mois à composer, à enregistrer et s’occuper du site c’est du boulot, et on l’avait mis un peu de côté. On voulait surtout finir notre album dans les temps et on savait qu’on allait changer de site donc on allait pas faire évoluer l’ancien. Là c’est bien reparti, et il sera plus interactif. Il vivra beaucoup plus.
Vous avez été nominé 4 fois aux Trophées HRM 2003 et avez reçu un trophée.
On était très content de cette soirée, surtout pour un premier album. En plus il y a eu le duo avec Pretty Maids.
Donc là une tournée avec Adagio & Malédiction…. C’est du 100% français !
Il y a du monde sur cette tournée. Hier, à Lyon il y avait environ 380 personnes, et ce soir il en est prévu autant apparemment.
On va en parler aussi car il le mérite. Il y a Vincent de votre fan-club qui vous suit sur toute la tournée et qui vous aide beaucoup au niveau du merchandising !
Oui, c’est très sympa d’ailleurs, c’est un peu tous les gars de la famille qui sont réunis pour bosser ensemble, ce qui est vraiment bien. (Didier arrive à ce moment, et on le bloque pour qu’il réponde à la question sur son chant lol ).
Un dernier mot Bruno ?
J’espère qu’il y aura beaucoup de monde sur ce tour, ça part bien et j’espère que ça ramènera beaucoup de monde dans les salles, pour nous mais aussi pour tous les groupes dans les tournées metal françaises. Venez nombreux !
J’interpelle donc Didider pour qu’il réponde à ma question sur le fait qu’il a un chant plus posé que sur « Ange ou Démon ».
Didier : J’espère que ce n’est pas une question philosophique car j’ai marre. Hier à Lyon il m’ont assaillit de questions philosophiques et j’en ai marre ! (rires) (je lui pose la question). Bon ça va. Pour le chant, c’était d’une part pour faire quelque chose de différent, et d’autre part par rapport à ce que me propose François, en l’occurrence des thèmes musicaux qui s’apprêtaient à une voix plus posée. Et c’est plus facile à rendre sur scène, car il faut savoir que la voix se fatigue plus rapidement en tournée quand la voix est perchée. C’est aussi une question de feeling. J’espère que cela te convient ?
Merci c’était super.
 
Critique : Lionel
Vues : 1756 fois