Interview

HARTMANN (2022) - Oliver Hartmann

On se retrouve à nouveau avec le très sympathique Oliver Hartmann qui vient nous parler de son dernier opus Get over it !

Bonjour comment vas-tu depuis notre dernier entretien ?

Je vais bien, merci ! Mais bien sûr, en raison de la pandémie, le voyage a été long et étrange depuis que nous avons parlé la dernière fois. Les deux dernières années et demie ont été difficiles à gérer pour tout le monde, en particulier pour tous les musiciens en tournées et tous les acteurs de l’industrie de l’événementiel. Mais heureusement, cet été a été une période très occupée à nouveau en tournée avec Avantasia, mon Tribute : Pink Floyd Echoes et quelques concerts avec Hartmann, aussi. Tout s’est donc bien passé et nous espérons que la situation générale restera comme ça.

Ce nouvel opus, se rapproche de tes premiers travaux, est-ce une volonté ou bien est-ce arrivé comme ça ?

Chaque album et son résultat sont un peu distincts, mais cela se produit pendant le processus d'écriture. La plus grande différence par rapport aux productions précédentes était la durée. Outre tous les aspects négatifs de la pandémie, ces deux dernières années ont également été l'occasion de se concentrer à cent pour cent sur Hartmann et l'écriture des chansons du nouvel album. C'était une chance, comment puis-je dire, de sortir du train, train habituel dans lequel nous sommes probablement tous en quelque sorte, de voir les choses sous un angle différent et d'utiliser le temps gagné pour quelque chose de nouveau. En raison de toutes les tournées avec Avantasia, le Tribute : Pink Floyd Echoes et d'autres projets au cours des dernières années, je n'ai jamais eu la possibilité de m'y tenir plus de quelques semaines d'affilée. Pour ‘Get Over It’, c’était vraiment la première fois que nous avions plus de 20 très bonnes chansons parmi lesquelles il a fallu choisir.

Je le trouve d’ailleurs d’une énergie fun et positive à souhait, ce qui fait du bien fou.

Oui, "Get Over It" est un album positif et le titre a été choisi en raison de mes expériences en cette période Corona. Comme je l'ai déjà dit, ce fut une période difficile et difficile pour beaucoup d'entre nous, mais à un certain moment, cela n'a pas de sens de continuer à s'inquiéter tout le temps, de se plaindre ou de se lamenter sur des choses que vous ne pouvez tout simplement pas changer. Alors je me suis dit : « Ne te mets pas la tête dans le sable, ne gaspille pas trop d'énergie en mauvaises pensées, surmonte-le et tire le meilleur parti de cette situation. Essayez de transformer le négatif en positif ».

Autre chose, pour moi il est aussi l’album le plus varié que tu ais composé, es-tu d’accord avec moi ?

Bien sûr, l'écriture des chansons varie un peu d'une chanson à l'autre, mais à mon avis, c'est l'album le plus homogène que nous ayons fait jusqu'à présent. En ayant plus de 20 titres parmi lesquels choisir, nous n'avions qu'à trier ceux qui correspondaient le mieux à ce nouvel album. À mon avis, ‘Get Over It’ est très cohérent et concluant en ce qui concerne le son et l'écriture des chansons - j'en suis totalement satisfait.

J’ai ressenti une certaine inspiration Bryan Adams durant les écoutes. Est-ce pour toi une influence ?

J'ai grandi dans les années 80, alors bien sûr j'ai aussi écouté Bryan Adams, qui est un grand chanteur et auteur-compositeur. Peut-être que la façon dont j'écris et arrange les ballades se rapproche un peu de ce que ferait Bryan Adams

Je trouve qu’un titre comme « What you give is what you get » pourrait être un pur single à matraquer sur les ondes radios qu’en penses-tu ??

Oui, c'est un morceau génial et puissant qui pourrait aussi passer à la radio. Nous avons déjà pensé à le sortir comme prochain single. Voyons voir.

Je dois dire que tu es vraiment doué pour la composition et l’interprétation de ballade, as-tu une recette magique ?

Merci. Je ne pense pas avoir de recette magique ou quelque chose comme ça, mais il est important pour moi de mettre autant de cœur et d'âme que possible dans ma musique et les paroles. C'est peut-être plus facile à voir quand il s'agit de ballades.

Tu fais toujours partie de la ‘troupe’ Avantasia, j’imagine que ça doit être une certaine fierté et aussi un pur bonheur de pouvoir jouer avec tous ces excellents musiciens

Oui. C'est absolument génial. Nous tournons avec Avantasia depuis 2008 et chaque fois que nous partons en tournée, nous avons toujours l'impression de partir en voyage scolaire, haha ;-) On se croirait un peu dans une grande famille en quelque sorte et d'un autre côté c'est toujours un honneur d'être sur scène avec de si grands musiciens et chanteurs.

Je suppose que retrouver les routes sous ton nom doit être un vrai plaisir comment te sens tu pour cette nouvelle tournée ?

Nous avons déjà joué dans quelques festivals cet été et je suis vraiment curieux de connaître les prochaines dates de tournée le mois prochain. Nous travaillons toujours sur d'autres concerts en Europe et nous pouvons, espérons-le, annoncer quelques dates supplémentaires au cours des prochaines semaines. C'est tout simplement génial d'être à nouveau sur scène et nous attendons avec impatience tout ce qui va suivre !

Comme d’habitude je te laisse le mot de la fin.

Je veux dire bonjour à tous vos lecteurs et fans d’Hartmann et qu’en plus de nos concerts déjà confirmés, nous espérons également pouvoir jouer en France aussi !

Merci et bonne chance pour le nouveau chapitre de ta vie.

Merci à toi !
 
Critique : Guillaume
Vues : 32 fois