Interview

AND OCEANS (2023) - Timo (Guitare) et Mathias (Chant)

Après un break de dix huit ans And Oceans était revenu en 2020 avec un excellent album « Cosmic World Mother ». Le groupe nous offre aujourd’hui un nouveau disque tout aussi réussi : « As in Gardens, So In Tombs ». Entretien avec Timo, guitariste du groupe et Mathias, chanteur.

Quel était votre but pour « As in Gardens, So In Tombs » par rapport à « Cosmic World Mother » ?


Timo : « Nous n’avions pas de but particulier ou plutôt pas l’intention de faire tel ou tel genre d’album. Nous voulions juste affiner notre son et je pense que nous l’avons trouvé maintenant. Peut-être avons-nous pensé que nous pourrions ralentir un peu le tempo et ne pas aller toujours de l’avant à toute vitesse. Bien sûr, il y a aussi des parties rapides sur le nouvel album, mais c’est plus équilibré et plus varié. »

« Cosmic World Mother » était l’album de votre retour après 18 ans de pause. Le disque est sorti au moment du Covid. Cela a-t-il été difficile pour vous ? Aviez-vous de la visibilité à ce moment-là ? »

Timo : « Ce n’était pas le meilleur timing pour un nouvel album, mais nous ne voulions pas reporter la sortie puisque la promotion était déjà en cours. Nous pensions aussi que le covid ne durerait pas aussi longtemps. Une chose était aussi que nous voulions vraiment sortir cet album depuis si longtemps. Bien sûr, nous avons eu d’excellentes critiques et fait un tas d’interviews, mais pas de tournées. Nous avons fait quelques concerts et festivals ici en Finlande chaque fois que c’était possible, mais chez nous aussi la plupart des festivals ont été reportés ou annulés. Nous avons fait quelques festivals à l’étranger aussi, mais pas beaucoup. »

« Cosmic » parlait de la nature, des éléments. Il semble que « As In Gardens » ait les mêmes sujets, n’est-ce pas ?

Mathias : « Je pense que le nouvel album peut être considéré comme une continuation de ce que j’ai commencé sur CWM. Le nouveau disque a juste beaucoup de perspectives différentes. Comme l’indiquent les lois de la physique, l’énergie est éternelle. Sur « As in gardens... » je développe ce sujet, mais sous différents angles, qu’il s’agisse de différentes religions, visions du monde ou coutumes.

« S’agit-il de la philosophie de la vie ? Qu’à la fin, après tous les cercles de la vie, tout sera pareil ? »

Mathias: « La fin n’est que le début de quelque chose de nouveau. Nous continuons après la mort, la mort humaine, sous une forme différente. Certains parlent d’ascension ou de descendance, certains diront renaissance, d’autres encore l’appelleront la transformation de l’énergie. Ce ne sont que des noms pour le seul et même résultat inévitable, juste des perspectives différentes. »

« Musicalement, le disque est assez différent de « Cosmic ». J’ai l’impression que vous vouliez faire un disque plus mélodique ? »

Timo : « Pour nous, ce n’est pas si différent. Je veux dire oui, il y a plus de variations et le son est différent, mais c’est quand même plus ou moins le style And Oceans. CWM était également mélodique, mais il y a peut-être plus de mid tempo qui pourrait créer un son global plus mélodique. »

« Il y a encore plus d’espace à l’intérieur des chansons. »

Timo : « C’est vrai et c’est peut-être aussi à cause de la production. »

Mathias : « La production est définitivement plus aérée et a une profondeur que j’apprécie vraiment ! »

« Votre musique combine beaucoup d’éléments musicaux. Vous considérez-vous comme un groupe de black metal symphonique ?

Timo : « C’est une façon de décrire ce que nous faisons, même si je n’aime pas vraiment catégoriser notre musique, mais c’est peut-être effectivement la plus proche qui puisse donner à l’auditeur une idée de ce à quoi s’attendre. Notre musique est tellement plus que cela. Peut-être même qu’il n’y a pas beaucoup d’éléments symphoniques, au final. Dire que nous sommes du black metal mélodique ne sonne pas bien non plus, ni black metal atmosphérique. »

« Vous avez dit que ce disque avait été assez facile à faire. De quelle façon ? »

Timo : « Cosmic World Mother » est sorti comme l’album du retour. C’était un peu stressant. Nous avions peut-être une meilleure idée de ce qu’il fallait écrire et de ce qui fonctionne le mieux pour nous pour celui-ci. »

Mathias: « Du point de vue de la production, celui-ci était plus facile dans la mesure où nous avions une personne qui enregistrait tout (sauf les synthés) et tenait tout dans ses mains. CWM a été fait avec différentes personnes à différentes phases et est devenu une sorte de puzzle à la fin. Avoir Juho Räihä à bord du début à la fin a facilité mon travail et j’ ai pu me concentrer davantage sur le contenu musical. »

« Le plus difficile a été de revenir il y a trois ans ? »

Timo : « Nous pensions qu’écrire un album serait ou pourrait être difficile, mais ça ne l’a pas été. La chose difficile a été la pandémie qui nous a tous frappés et pour cette raison, tout devient compliqué. Les dépenses ont explosé, etc. »

Qu’avez-vous fait entre « Cypher » sorti en 2002 et « Cosmic » en 2020 ?

Timo : « J’avais Havoc Unit et j’ai fait un album avec ce groupe. Ensuite, j’ai commencé Magenta Harvest et j’ai fait quelques disques avec eux avant de tourner en Europe à quelques reprises. Ensuite, nous avons également reformé notre premier groupe Festerday et fait un album chez Season of Mist. Nous travaillons maintenant sur le prochain. Il y a donc eu de l’activité tout le temps. »

« Mare Liberum » est sorti en 1997. Comment voyez-vous tout ce chemin parcouru jusqu’à maintenant ? »

Timo : « La route a été longue, c’est sûr. Tant de grandes choses se sont produites. C’était une époque passionnante. La sortie du premier album, la première tournée européenne, etc. Peut-être que nous étions trop jeunes à l’époque pour comprendre ce qui se passait. Que ce serait-il passé si nous avions continué ? Les choses seraient peut-être totalement différentes maintenant. Mais c’est sans regrets car nous avons une nouvelle chance maintenant! »

« Vous jouerez bientôt en Finlande. D’autres dates en Europe ? »

Mathias: « Nous travaillons actuellement sur une tournée en Europe continentale, qui, espérons-le, aura lieu cet automne! »

« Que prévoyez-vous pour cette année ? »

Mathias: « Des concerts, des concerts et encore des concerts. La promotion du nouvel album est également très importante en ce moment ! »
 
Critique : Pierre Arnaud
Vues : 2452 fois