Interview

HEAVENLY (2006) - Ben Sotto

Salut et merci de répondre aux questions pour seigneurs du métal.

Je t’en pris


Peux tu nous résumer en quelques phrases ces 2 dernières années stp ?



On a sorti Dust en Janvier 2004, on a fait un concert à Londres avec Dragonforce et puis après ce concert on a décidé de se séparer pour divergences musicales. Donc trois membres sont partis et je me suis retrouvé seul avec Charley et du coup on a perdu un an à trouver des musiciens. Donc Olivier Lapauze, heu… et les autres je m’en rappelle plus (rire) non je déconne Matthieu Plana et Thomas Das Neves puis on a appris à jouer ensemble et une fois tout ça fait on a pu commencer la composition de Virus. On l’a enregistré au mois de mars et fini au moi de juillet il est sorti en septembre au Japon. On a eu de bons retours et il sort le 13 novembre en europe.
Voilà en gros ce qui s’est passé en 2 ans maintenant je peux te raconter d’autres trucs : je me suis cassé un doigt, enfin des trucs comme ça (rire)


Comment as tu abordé la composition de Virus ?


Je voulais toujours dans le tripe péchu qui tire parfois vers le trash tout en gardant le coté mélodique dans la voix. J’aime bien la musique forte et la voix douce. Je suis parti de ça et j’ai fait ce que j’ai pu. Toujours dans cet esprit qu’il y avait dans ‘Dust’ mais en nettoyant un peu les compos sans faire de choses inutiles. Tu vois sur certains vieux album il y a des trucs inutiles et maintenant que je ne suis plus tout jeune je veux garder l’essentiel. Avec Virus c’est ma vision de la musique actuellement.


Cette fois ci tu as voulu faire les choses de manières plus direct, est ce parce que tu es déçu du coté trop complexe de Dust to dust ?



Non pas déçu car quand je l’ai fais ça me plaisait, si c’était à refaire je le referai.


C’est juste que tu as évolué ?



Oui c’est ça ; j’ai évolué comme tout les groupes tu ne peux pas faire toujours la même chose, tout ce que j’écoute a évolué. J’aime bien les choses directes sans surplus. Aller droit au but !


Au niveau visuel vous avez là aussi tranché sec avec votre ancienne image de gentil groupe de happy métal ?



Oui, je me préoccupe pas trop de l’image mais c’est vrai qu’on n’a plus le coté chapeau qu’on avait sur ‘Coming’. C’est vrai que c’est un peu plus hard en cuir, c’est vrai que j’aime beaucoup le livret de Virus, les photos, les décors. Le fait qu’il s’appelle Virus ça peut être informatique ou dans l’air, c’est assez large. Niveau visuel on fait plus hard mais on sourit par moment (rire)


Comment s’est passée l’intégration des nouveaux membres au sein de la machine Heavenly ?



Bien on a à peu près le même age, on écoute la même musique sauf Matthieu qui écoute des trucs différents : il écoute de tout, des trucs de fêlé. Avec Thomas et Olivier on écoute Angra, Helloween, sa colle vachement on est dans le même état d’esprit : faire la fête, j’aime bien le coté festif. On sait ce qu’on a à faire et on prend du plaisir à la faire. Ils sont bons musiciens, de ce coté là pas de problème il y a pas réellement eu de temps d’adaptation. Y a pas eu de prise de tête on repart de zéro, et même si au début ils étaient gênés du fait de pas avoir fait d’album, de pas pouvoir vraiment parlé au nom d’Heavenly parce qu’ils avaient pas fait d’album, tout ça a changé le fait de la sortie de Virus. Il n’y pas de problème de ce coté là.


Quatrième album, quatrième logo et quatrième line –up ?



Pas mal hein !


Oui pas mal il n’y en a pas beaucoup qui on fait ça ?


Oh en cherchant on devrait trouver,


Tu pense avoir trouvé ce que tu veux ?



Je pense aujourd’hui oui…


Donc on aura un 5eme album avec un 5eme logo et peut être un 5eme line up ?



Ah peut être, mais pas le line up…


Peut être l’emploi d’un synthé à plein temps ?



Non on a un synthé de scène mais de là à l’intégrer au groupe… je peux pas te dire aujourd’hui, pas au niveau du line up, mais au niveau du logo je ne sais pas si cela va resté comme ça, en tout cas aujourd’hui ça le fait. Pour Virus on voulait tout changer, on a toujours changer en fonction de la pochette, maintenant si on a trouvé notre logo on fera peut être deux trois albums avec le même. Celui là me plait beaucoup il colle vachement avec Virus.


Vous avez travaillé avec Philip Colodetti pour la production et Mika Jussila pour le mastering ; pourquoi ne pas avoir continué avec Sascha Paeth qui avait travaillé sur la démo ?



La démo c’est Philip en fait, Sascha lui on avait bossé pour Dust, et donc il était énormément pris alors que Philip moins. Il est le bras droit de Sascha et donc on a voulu pour la démo bosser avec les mecs de ‘Dust’ mais Sascha était trop trop cher pour une démo du coup on a bossé avec Philip avec qui on s’entendait très très bien et puis il nous a fait une démo de fou et au moment de faire l’album on a de suite pensé à lui. Il est génial, très gentil, très disponible, c’est quelqu’un avec qui tu peux discuter, je ne veux pas cracher sur les producteurs mais il y en a qui ont leurs idées à eux et point, alors que Philip lui est plus ouvert un peu comme Tommy Hansen. Pour moi c’est le meilleur ingé son du moment.
Pour le mastering voilà le passé qu’il a. Il a bossé qu’avec des supers groupes qui sortent des grosses productions. On avait un gros budget, on veut un gros son et donc on va bosser avec le meilleur. On a pris un bouquin avec tous les mecs qui font du mastering et on a pas pris le plus cher mais celui qui avait les plus grosses références et là Mika tu trouveras pas un mec qui a bossé avec autant de groupes que lui : Strato, Nightwish, Sonata Arctica, Gamma Ray, Edguy…


Niveau chant j’ai remarqué que tu avais évolué ; as tu pris des cours de chant ?




Oui quand on c’est séparé des autres de suite après j’ai pris des cours de chant avec deux personnes différentes, un sur les techniques des respiration et l’autre plus sur les techniques de voix. Du coup j’ai pris pas mal de cours et maintenant j’utilise plus ma voix de scène, elle est plus variée aussi, et plus agressive, surtout dans les aiguës. Je voulais jouer le jeu en fonction des textes quand ça devenait plus grave utiliser une voix agressive : tu vois, faire l’acteur avec la voix.


J’ai vu que Olivier réalise un super solo de synthé sur « The power and fury » chose étonnante comment en est il arrivé là ?



En fait quand on bosse dans Heavenly au niveau des solos de guitares, j’ai écri tel rythmique et les guitaristes s’arrangent pour jouer sur la rythmique qu’ils veulent. Pour «The power and fury » Olivier à choisis sa rythmique et au moment de composer le solo : plus d’inspiration, rien… après avoir discuté avec lui je lui ai dis pourquoi tu ne fais pas un solo de clavier, il est très fan de Symphony X et il adore ça, et puis il l’a fait. Un jour il est venu : ‘ça y est j’ai trouvé un solo’ et moi ‘super joue le’ ‘ah non il me faut un clavier’ et donc voilà le truc.


La fin de « The prince of the world » m’a de suite fait pensé à Michel Polnareff doit on y voir une influence ou un hasard ?



Ça c’est un hasard même si je suis fan de Polnareff, mais t’es pas le premier a me le dire, ça me fait plaisir mais je n’avais pas pensé à Polnareff quand je l’ai écris. J’avais ma mélodie en tête, je la trouvait super belle et pour finir l’album je voulais pas finir sur un truc symphonique je me suis dis à la fin je prend juste un piano et je chante la mélodie. Bon c’est vrai que je l’ai pris en aiguë et c’est ça qui fait Polnareff et ça fait bien. Du coup on a fini comme ça, et quand les autres ils ont entendu ils m’ont dit ah Michel Polnareff… ah ça change de Gamma Ray et d’Helloween. Pour moi c’est un des meilleurs en France.


Question obligée : d’où est venue l’idée d’une telle reprise « When The Rain Begins To Fall » ?



Sincèrement ça fait pas mal de temps. Il y avait encore les anciens membres et on devais faire cette reprise j’en suis fan. J’ai découvert cette reprise en regardant une émission du genre Pop Star une connerie dans ce genre et ils ont joué le morceau et j’ai trouvé ça géant ; ce coter très kitch. Je suis fan de disco et je me suis dis ça en version métal ça va tuer. Alors j’ai pris ma guitare et j’ai travaillé dessus.
Tu vois ce morceau quand il passe en boite dans les salles discos, année 80’ y a tout le monde qui pète un plomb, c’est génial c’est rythmé un peu comme Fame.


Qui a été reprise par Adagio !?



J’y avais pensé à faire pareil, à faire une reprise comme ça j’adore faire des reprises de métal mais ça a déjà été fait et puis avec la voix de j’ai je vais imiter les gens et ça va pas le faire du tout. Même si sur scène on va faire des reprises mais ça je le garde pour moi.


Il y a une surprise avec cette fois ci des invités pourquoi ce choix et pourquoi eux ?



C’étais pas vraiment prévu, en fait Olivier connaissait Tony (Kakko) et il m’en a parlé et au même moment il passait en France, et on est allé les voir à Montpellier ensemble. Tu t’en rappelle, tu étais là on a discuté, (il était pas bien ce jour là), d’heavenly qu’il connaissait bien la musique et en rigolant avec lui je lui ai dit et si on chantait ensemble, il a dit : ‘chiche’ je lui est envoyé la démo de Wasted Time et il a dit oui à fond et c’est parti. Tanja pareil, au début « When the rain begins to fall» était sur la démo et cela me faisait bizarre de faire la fille et là Charley était resté en contact avec Lullacry avec qui on été parti en tournée avec Edguy pour Mandrake. On a discuté sur Msn en disant on cherche une chanteuse pour « When the rain begins to fall » et elle a dit c’est parti et voilà.
Et Kévin je l’ai rencontré à la votre de soirée (fight the night), on discutait car je voulais un solo de clavier sur l’album et quand j’ai vu comme il jouait ça m’a calmé de suite et je lui ai dit moi j’ai un riff dans un solo tu peux que faire un bon solo dessus c’est sur « Bravery in the field ». Il y a un gros riff de guitare sur lequel je voulais un solo de synthé, je lui ai dit si ça se ferait et il m’a dit : ‘oh oui ça va se faire !!’ et voilà.


Vous avez fait votre premier clip « Spill blood on fire » comment cela s’est passé et qu’en penses tu ?



Olivier avait une copine qui travaille là dedans et on s’est dit on essaye : elle a écouté le morceau elle a trouvé ça génial et c’est parti. On s’est trouvé un vieux hangar à pompier et on est parti faire une journée entière à se filmer du matin au soir, à jouer le morceau. On avait des cernes je te raconte pas, on a réussit à maquiller mais c’était chaud ; on faisait la fête entre temps. Quand on a vu le truc on avait peur que ce soit ridicule : c’était la première fois mais après j’étais fou : la qualité elle est bonne sur le site, elle est pas pareil mais quand t’a la version DVD elle est parfaite. C’était bien pro je suis super contant. On aurait pu faire plus original, mais on voulais faire simple qu’on voit notre gueule pour les gens qui nous ont jamais vu.


Qu’attends tu de ce nouvel album et de cette nouvelle signatures chez Double Vision Sony BMG ?



En faite pour Double vision c’est un ralliement entre XIII bis records et Replica Records de Olivier Garnier. Moi ça faisait des années que je voulais travailler avec Olivier Garnier mais j’étais chez Noise Records. Quand on a arrêté d’un commun accord avec Noise de suite je me suis retourné vers Olivier à qui j’ai dis : est ce qu’on peu travailler ensemble ? Je lui est envoyé la démo et il a dit on bosse ensemble. Pour moi j’avais le top du top en France et voilà bon c’est un jeune label je crois qu’on n’est pas beaucoup à travailler.


Je crois deux groupes Adagio et Heavenly



C’est bien c’est un bon label niveau distribution c’est Sony BMG tu peux pas trouver mieux, y a quand même les moyens puisque XII bis est dernière et Olivier niveau relationnel il est top, il connait du monde, il se bouge le cul ; pour nous c’est top, on est très content. Avec cet album là on voulais passer un cap, puisque musicalement on est très satisfait et on aimerai que derrière ça fonctionne, et déjà quand avec Olivier on parlé de tournée française en tête d’affiche : on sent une certaine reconnaissance ; c’est qu’il croit en nous.


Une tournée est déjà programmée car cela fait quand même 5 ans que vous en n’avait plus faite ?



Ouais… 5 ans déjà, ben on part en tournée en Février 2007 pour la tournée française il n’y a pas encore de date mais il y aura Paris, Lyon, Bordeaux Strasbourg, j’espère qu’on passera à Montpellier.


J’espère au moins une dans le sud !



J’espère,


Même si Montpellier tu as un peu peur de ce qui peux t’arriver (référence au fait que Ben était malade pour le dernier concert du groupe au Rockstore avec Edguy)



Oui la revanche !! C’est un peu une salle de poissarde, comme par hasard je peux pas y aller je fini à l’hôpital de Montpellier (très joli Hôpital d’ailleurs), d’ailleurs je remercie le médecin qui m’a enfoncé un tube d’1m50 dans la gorge. Pour Sonata Arctica j’étais fou ils étaient tous malade même Doro a fini à l’hôpital. Quand tu vas à Montpellier tu vas pas pour jouer là bas, tu vas juste pour visiter l’hôpital, si on passe en tournée là bas vous saurez que le concert est annulé avant qu’on y aille (rire).


Pour conclure je te laisse la parole ?



Je remercie tout le monde, les fans, les maisons de disques même si le marché est difficile, même pour les concerts je suis étonné c’est difficile pour tout le monde et il faut soutenir la scène Française, y a pas mal de choses même si c’est pas forcément original, il y des bons trucs.


T’as pas de message perso à faire passer ?



Non message perso non ah si j’aime pas les MnMs, surtout les bleus !!


T’as pas de voiture à vendre ?



Non mais j’ai un chien, vive le sud c’est tout je ce que j’ai à dire et vive le soleil.
Bon ok merci pour cette interview et bonne journée. Je vais retourner faire mes 2000 interviews de la journée merci et à bientôt

 
Critique : Guillaume
Vues : 1764 fois