Live Report

HELLFEST - Backstage 14-06-12 - 17/7/2012

 
Jeudi 14 Juin 2012. 03h45. Ma chaine HIFI me tire hors du lit. Je l’insulte en 300 langues, vivantes et mortes et je suis même presque sûr de l’avoir fait en Klingon.
Après un café et un Supradyn Boost (être pharmacien faut bien que ça serve) me v’la on the Highway to Hell ! (Ou Marignane direction Hellfest mais ça fait moins choc…)

Après une heure de vol avec des chevelus survoltés, nous voici dans la fraicheur nantaise, où, en attendant la navette, je tombe sur Pierrot, mon ami Seigneur du Métal. On échange quelques mots, avis et opinions sur l’actualité musicale pendant l’autre heure de route qui nous mène vers le chant de bataille. Il est 11h quand la team me rejoint pour me donner mes pass. Allez on se présente en 4ème vitesse et on se met au turbin ! On n’est pas à St Trop pour les vacances, on est là pour suer pour le métal !
Objectif du jour : Préparer la tente VIP/Acceuil. On prépare la liste des invités venus de très loin (on a presque tous les pays), les accrédites, un coup de balais pour que tout soit nickel et hop 14h le coup de feu !
Après mon premier passage au catering, qui rappelle grandement les cantines des colos de vacances (sauf que les fillettes sont des gothiques et les garçons des chevelus tatoués). On bouffe vite fait, on boit un canon de rouge et hop : le vif du sujet.

Me voici à l’espace VIP/Presse, et autant dire que la déco est awesome !! Les artisans ont fait du putain de bon boulot ! ça claque, pose une ambiance. Les pièces de métal, récupérés ci et là ou sculptées à l’épigée d’un groupe de rock ou d’une sirène ou d’un dragon. La classe internationale ultime ! Même la voiture moisie est jolie !!
Le taf ici c’est de préparer l’espace presse pour le jour J.
Donc ici on branche les écrans, le groupe électrogène, on vérifie la sono en salle de conf, bref on fait les roadies !
Le hic c’est que dans cette organisations, les coordinations nous on fait perdre un peu de temps, et quand on nous annonce que notre cher président Ben arrive dans 15 minutes avec les élus pour la conférence de presse et que le film plastique recouvre toujours la moquette, tu stress un peu. Pas de panique on a appelé l’Agence Tout Risque et tout s’est bien passé.
Après quelques belles rencontre, comme Yves Campion, Murielle Naujokat, Nidhal notre grand photographe, et d’autres à venir.
L’édition 2012 est prête à accueillir, sur trois jours les quelques 112.500 festivaliers déchainés, même si la météo fait un peu la gueule, on y mettra le feu cette année.
Mais pour l’heure, après une journée de 24h, dodo dans l’espace presse un peu glacial je dois dire. On s’en fout ! Au Hellfest fait pô froid ! Rock’n Roll !
Nenuit les petits et rendez vous demain pour de nouvelles aventures.
 
Critique : SBM
Date : 17/7/2012
Vues : 1537 fois