Live Report

ARCHGOAT - WHOREDOM RIFE - Le Petit Bain - Paris - 7/12/2022

 
Superbe affiche de metal extreme encore une fois proposé par Garmobonzia qui décidément nous gâte. On débute par les Autrichiens de Theotoxin formé en 2016 et qui ont déjà trois albums à leur actif. Le groupe balance un black/death assez classique peut-être un peu trop même car si c’est super bien fait cela sonne quand même déjà un peu entendu. Il faut bien avouer que le black/death est peut-être le genre le plus difficile à dépasser car il a encore plus que le black des codes hyper établis. Theotoxin respecte ses codes à la lettre près. C’est pourquoi on passe un super moment à l’écoute de leur set mais que l’on aurait aimé un peu plus de folie. Cette petite réserve mise à part Theotoxin s’avère quand même un très bon groupe.

Whoredom Rife qui suit nous viennent quant à eux de Trondheim. Si le black est né à Oslo et Bergen c’est depuis les années 2000 à Trondheim que la scène black est devenue la plus intéressante. On pense à des groupes comme Thorns, Slagmaur, Celestial Bloodshed, Aptorian Demon...Formé en 2014 Whoredom Rife poursuit dans cette belle lignée avec trois superbes albums au compteur dont un magnifique « Winds of Wrath » sorti l’an dernier. Whoredom Rife délivre un black metal norvégien ultra classique qui fait que l’on a l’impression d’être revenu en 1992. C’est très, très bon, sombre comme il faut, épique à souhait. Les compos du groupe sont excellentes, la présence scénique très forte. Whoredom Rife est parmi ce qui se fait de mieux en matière de black classique actuellement. Un set d’une grande qualité. On a déjà hâte de les revoir sur scène.

Archgoat termine en beauté la soirée. Depuis leurs débuts en 1989 le groupe de Turku en Finlande n’a guère changé offrant un black sauvage et primitif. Avec Archgoat c’est le versant le plus punk du black qui s’exprime. Sur scène c’est peut-être encore plus sauvage et agressif que sur disque. Il y a des groupes qui se calment avec les années. Ce n’est clairement pas le cas pour Archgoat. Les finlandais délivrent un super concert mais un peu trop court. Cinquante minutes sans un rappel et sans un au-revoir fait que l’on est peu déçu malgré la qualité du show par la fin un peu abrupte de celui-ci.
 
Critique : Pierre Arnaud
Date : 7/12/2022
Vues : 119 fois