Chronique

KREATOR - HORDES OF CHAOS / Spv 2009

Il y a des groupes comme ça qui mettent quatre années à nous pondre un nouvel album, c’est le cas des Allemands de Kreator, qui après un très bon ‘Enemy of god’, reviennent sur les devants de la scène pour nous interpréter leur version du Chaos.

D’emblée la title track nous met dans le bain. Sa longue intro super bien pensée lorgne presque vers les groupes de Heavy Trash (Testament), mais la suite est du pur Kreator. Le riff emblématique, suivit de la voix caractéristique de Mille Petrozza, vous rappelle à vos bons souvenirs. Ce « Hordes of chaos » sent bon le headbangig à fond lors des concerts et ses changements de rythme, tous aussi mortels les uns des autres : Agrhh ! Un très, très bon titre d’ouverture !! Après une telle gifle « Warcurse » pourrait paraître presque fade, mais je vous rassure qu’elle ne l’est pas du tout. Grosse batterie matraquée et riff dantesque vous attrapent, et ne vous lâchent plus. Un pilonnage en règle made in Kreator. Putain des titres comme ça, ça fait toujours un bien fou. Pour un groupe de 20 ans on ne sent absolument pas une baisse de régime !
Après ces deux avalanches « Escalation » va calmer le jeu un court instant avec un mid tempo sauvage qui sent bon le Slayer. Du vrai, pur et dur Trash comme on en fait plus chez les jeunes. Je pense qu’on va avoir affaire à un must, tant les idées produites sont de qualité et en plus font leur effet : tout dévaster !! Ne vous y tromper pas l’intro toute calme de « Amok run » suivit d’une voix posée ne propose pas une ballade, non, la suite plus lugubre est bel et bien du Trash ! Pour ceux qui doutent encore, l’accélération du rythme devrait les rassurer. Encore des changements de rythme pour rendre tout ça plus venimeux. J’avoue quand même, pour moi un titre un peu en dessus des 3 premiers.
Jurgen ‘Ventor’ Reil vous manquez et bien dès l’intro il se rappelle à vous (je n’aimerais pas être à la place de sa batterie !) « Destroy what destroy you » est un bien bon mid tempo, qui soulage vos oreilles, sans vous endormir ! Un titre plus ‘soft’ tout en restant bestial, qui encore fait un effet boeuf !! « Radical resistance » porte très bien son nom ! Un titre rentre dedans, qui ne réfléchit pas et atteint sa cible avec comme résultat, une déflagration importante. Hum que c’est bon ! Finalement Kreator et comme Slayer pas souvent là mais quand ils y sont, quel régal !!
Pas le temps de souffler un quart de seconde que « Absolute misanthropy » attaque comme un damné. Vous ne savez plus où donner de la tête tant ce titre change de rythme et vous assène des coups de plus en plus forts et bien placés. Sorti presque indemne de ce combat « To be afterborn » plus vicieux arrive. Un titre heavy qui ne fait pas dans la dentelle non plus. Il est vrai qu’il dénote pas mal, mais permet de souffler un peu.
Un petit interlude calme et bienfaisant se présente à nos oreilles pour « Corpse of liberty » puis « Demon prince » vient donner le coup de grâce. Une intro épique à la Grave Digger qui surprend au début, puis ça part à deux cent à l’heure. Une dernière pièce de très bon Trash Allemand. Décidément Kreator reste toujours aussi irrésistible malgré les années.

Conclusion : Kreator est toujours bel et bien en vie et quelle énergie ! Un nouvel opus qui ne décevra pas les fans ni les amateurs de belle castagne ! Du gros, du lourd bref Kreator est
de retour !!
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe : Site officiel de Kreator
Vues : 1455 fois