Chronique

PRAYING MANTIS - SANCTUARY / Frontiers Records 2009

Vous allez me dire qu’est-ce que c’est que ce groupe encore? Pour ma part, j’ai eu la même réaction, puis en m’approchant de plus prêt, je me suis rendu compte que cette nouvelle formation pour moi, n’en est en faite pas une puisque le premier album (démo) du groupe date de 1977 ! Rien que ça !

Pour présenter rapidement le groupe, ils ont ouvert pour Iron Maiden lors de la première tournée en Angleterre du groupe, et des musiciens tels que Paul Di’Anno, Dennis Stratton (tous deux ex-Iron Maiden), Gary Barden (MSG), Dougie White (Malmsteen, Rainbow) pour ne citer qu’eux. Sacré CV quand même. Il n’est donc pas surprenant de voir ce groupe revenir aux devant de la scène heavy mélodique avec à ses côtés le label italien, spécialisé dans ce genre de sorties Frontiers Records.

Une question revient se poser : pourquoi un tel retour après une longue absence ? Le dernier album datant de 2003 (The Journey Goes On) et celui d’avant étant un live enregistré en 1990 !!!

A l’écoute de l’album, la première chose qui sonne à l’oreille c’est l’orientation musicale. Même sans lire la biographie du groupe, toute personne écoutant un temps soit peu de rock / heavy mélodique pourra annoncer aisément les origines musicales du combo. Cela sonne très années 80, principalement avec cet axe musical au son bien ouvert et posé avec de grandes lignes mélodiques et au refrain accrocheur mais qui ferait presque kitsch. Attention, je ne critique pas dans le mauvais sens, car la marque de fabrique choisie se laisse écouter, avec plaisir qui plus est.

On notera aussi la performance vocale de Mike Freeland qui nous donne du plaisir avec sa voix claire et posée, bien que pas forcément différenciable de la plus part. D’un autre côté, il pousse bien dans les notes et il en ressort une ambiance relaxante tout en restant sur une musique accrocheuse, aux riffs simples et directs.

La chose qui est un peu regrettable vient de ce côté de déjà entendu, voire de refait. Par contre il faudra noter la présence de titres bien dynamités comme ‘So High’ par exemple ‘Touch the rainbow’. Un album qui monte en puissance au niveau des chansons au plus on avance dans l’album. Une rondelle sur laquelle on jette nos deux oreilles avec plaisir.

Track liste: In time / Restless heart / Tears in the rain / So high / Lonely way home / Touch the rainbow / Thresold of a dream / Playing god / Highway / Sanctuary.
 
Critique : Lionel
Note : 7.5/10
Site du groupe : Site de Praying Mantis
Vues : 1250 fois