Chronique

WITHIN TEMPTATION - AN ACOUSTIC NIGHT AT THE THEATER / Sony Music 2009

Après un superbe live sortit de ça il y a un an maintenant, viola que nos hollandaise nous propose un nouvel opus live mais cette fois-ci avec une version un peu particulière de leurs chansons: une version acoustique. Vu la qualité du dernier live « Black symphony », c’est avec hâte que je me lance dans l’écoute de cette nuit au théâtre.

Dès le premier morceau, on retrouve la qualité sonore et l’ambiance symphonique et mélodique de Within, avec la magnifique voix de Sharon, le public clamant cette ouverture de toute beauté avec ce « Towards the end ». Pour lancer ce set acoustique, c’est le single « Stand my ground » qui est choisi, et la seule chose à dire est : magnifique. Une version de toute beauté, et qui se laisse écouter avec légèreté. Mais si c’était tout ! Pour « Caged », c’est le violon qui s’occupe de lancer les premières notes, accompagné de la douce voix de Sharon. Et quel morceau haut perché. Un grand moment plein de frissons à travers ces mélodies et se refrain si joli. Un peu d’applaudissements et voilà que « All I need » débute. Nouvelles orchestrations, guitare sèche et hop, on se retrouve une nouvelle fois dans un univers remplie de magie. Quelle ballade !

Petites percussions, clappements des mains du public, et voilà que « Frozen » se laisse entendre. Et ici aussi, on ne restera pas de marbre ; principalement quand le refrain se pointe. Mais un des morceaux les plus marquants reste quand même celui qui arrive : « Somewhere ». Bien évidemment, le combo n’allait pas nous faire un live sans la présence d’Anneke (The Gathering) avec sa voix si prenante. En version studio, live, ou ici en acoustique ce morceau est décidément un de mes favoris du groupe. Son rendu et les sensations données sont impressionnants. J’en ai la chaire de poule de ce duo. On revient dans un registre un peu plus rock mélodique dira-t-on avec « The Cross » qui ici, tout en gardant l’attrait de la version studio nous donne ici, en acoustique, une vue toute aussi prenante.
Un peu de piano et de guitare ne fait pas de mal, et voici le tour de « Pale ». Là encore, l’évasion est plus que facile grâce à cette musique douce et limpide. Et la voix de Sharon sur le refrain… frissons garantis. Une bonne surprise qu’est cette version de « What have you done » en acoustique. Pour un morceau bien rock à la base, l’adaptation est énorme, et la présence de l’orchestre en fond appuyant la voix de Keith Caputo ; un autre grand moment qui en fonce un peu plus le clou et continue à nous faire rêver. Comment ne pas jouer ce titre si joli. « Memories » mérite sa place amplement, changeant un peu de registre en nous plaçant dans un mid tempo à la batterie un peu plus présente. Pour le final de ce set acoustique, c’est le morceau « Forgiven » qui est choisi. Là encore, les mots sont difficiles à trouver. C’est joli, de toute beauté etc. C’est rêveur !

Pour finir le disque, un nouveau morceau studio nous est proposé. Il se nomme « Utopia ». Un titre acoustique, et un nouveau duo. Ici Sharon chante avec Chris Jones . Une nouvelle complainte ou ballade qui pour une déclaration sera parfaite. Une orchestration en accompagnement, et des paroles langoureuses ; sans oublier la montée en puissance sur la fin de la chanson qui te prend par les poils et qui te fait frissonner encore plus qu’avant. Une bonne recette et un titre qui va faire sensation sur scène.

Un magnifique album qui se laisse écouter encore et encore sans problèmes. Pour ceux qui veulent (re)découvrir le groupe, il n’y a pas mieux. Fans ou pas, le moment passé avec ce cd est quasiment magique.
 
Critique : Lionel
Note : 10/10
Site du groupe : Site de Within Temptation
Vues : 1060 fois