Chronique

LOS ANGELES - NEVERLAND / Frontiers records 2009

Et bien je peux dire que cette année le label Frontiers nous ressort des projets de qualité dont jamais je n'aurais pensé voir (ou plutôt entendre) une suite ! Aujourd'hui sort le deuxième opus de Los Angeles, projet de Michele Luppi, (ex chanteur de Vision Divine) qui je l'espère sera d'aussi bonne qualité que le premier !

On débute dans une veine à la Toto avec un « Neverland » plutôt groovy, qui montre un visage plus moderne et hard. Michele lui est déjà super en place délivrant une véritable perf ! Une chanson un peu étrange pour commencer qui nous met dans le bain tranquillement avec un tube en puissance. « Nothing to hide », une reprise de Richard Marx, est plus dans l'esprit Aor du premier album. Le refrain calibré te fait chanter à tue tête et te régale vraiment !
Première ballade avec l'agréable « City of angels » qui ne respire pas l'originalité mais fait son petit effet, surtout grâce à la voix de Michele très convaincante. Avec « Promises » on reste dans le soft, pour ne pas nous brusquer. Une deuxième ballade sympathique qui plomberait presque l'ambiance mais étant plus réussit que sa précédente elle ne gâche en rien votre écoute. Une très belle chanson !
On reprend un peu de rythme avec « Wait for you » qui ne change pas la donne originale, un bon Aor des familles, très bien interprété et enjoué, avec un final explosif.
On retrouve notre veine Toto avec « Nowhere to run » coécrit par Georges Lynch (Dokken, Lynch Mob), qui aurait très bien pu être composé par Steve Lukather. Une très bonne chanson plutôt douce qui relève le niveau.
On poursuit sur un « Tonight, Tonight » fort plaisant, qui ne fait pas retomber la pression. On pourrait presque croire que l'album devient meilleur au fur et à mesure de son avancée, car ce petit « Higher love » est tout simplement exquis. Un titre mélodique tout en retenue qui m'émerveille et me rend tout chose. Ouf quelle classe !
Par contre « Living inside » elle passe plus inaperçue. Une chanson sauvée par un refrain ultra efficace. Pour le reste c'est terne. « Welcome to my life » est de qualité semblable à sa devancière. Rien de transcendant mais un refrain percutant qui marque les esprits !
On termine par un petit « Paradise », qui continue dans le même esprit que les deux autres. Un titre simpliste pour finir cet opus frais.

Conclusion : voilà un album fort agréable à qui il manque tout de même un peu de personnalité. Onze compositions calibrées, qui font leur effet et devrait ravir chaque fan de bon Aor de qualité.
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 933 fois