Chronique

THULCANDRA - FALLEN ANGEL'S DOMINION / Napalm Records 2010

Mesdames et Messsieurs, bien le bonjour. Une fois n’est pas coutume, on va écouter un album de black d’un combo suédois !!! Ca vous troue le f… hein ? Pour changer. Donc un nouveau groupe du nom de THULCANDRA qui ont débuté en 2003. Vous me direz, ils ont été long pour sortir leur premier album. Mais un drame a frappé leur groupe. Le suicide d’un de leur membre. Ayant réussi à se remettre de ce tragique épisode, un opus est sorti et nous voila donc pour écouter leur 1ère création FALLEN ANGEL’S DOMINION. A de suite.

IN THE REALM OF THOUSAND DEATHS. Une introduction mélodique dans la plus pure lignée black roots. Une marche funéraire.
NIGHT ETERNAL. Un black très mélodique mais également très instinctif, très naturel. Un composition qui coule naturellement sans être forcée. Gros travail d’ambiance. Des passages blast aux ambiances crépusculaires des premiers EMPEROR. Efficace.
FALLEN ANGEL’S DOMINION. Terrible, une intro rock-heavy-black. Un foisonnement d’idées toutes aussi accrocheuses les une que les autres. L’énergie, les ambiances, les riffs heavy. Un morceau magnifique dans le style.
FROZEN KINGDOM. Introduction acoustique glaciale. Mélodies tout aussi glaciales. Des belles atmosphères. A la croisée du black et du heavy. Des idées excellentes. Une interprétation rigoureuse sous tous points de vue. Un morceau plein et très riche. Un excellent moment de musique.
EVERLASTING FIRE. On rattaque sur des chemins plus roots. Certes, les idées sont toujours aussi accrocheuses mais plus à l’ancienne. Quelques ponctuations heavy viennent garnir la composition mais un morceau moins éclectique que le reste.
SPIRIT OF THE NIGHT. Bon heavy black avec un sens de la mélodie toujours aussi affûté. Un morceau très progressif. Petit bémol selon moi et, ce, depuis le début. Le chant n’est pas assez modulé. Trop de linéarité. Dommage, les morceaux n’en seraient que plus riches.
LEGIONS OF DARKNESS. On reste sur la même qualité de composition. Riche, progressive. Avec des mélodies prenantes, des parties parfois très heavy dans la rythmique. Très bon.
IN SILENCE WE ETERNALLY SLEEP. Une instrumentale très jolie mais qui manqué cruellement de nuances dans l’interprétation.
THE SOMBERLAIN ( DISSECTION COVER). Une reprise de DISSECTION qui dépote. Du simili brutal thrash . Des interludes mélodiques magnifiques. Interprété avec fougue. J’adore. Une conclusion en beauté.

Pour conclure, un album qui foisonne d’idées excellentes. Malgré le reproche d’un chant trop linéaire, l’interprétation est irréprochable. Les influences sont variées. Les compositions très riches. Un excellent album de black.
 
Critique : Burno
Note : 8/10
Site du groupe : My Space Officiel
Vues : 1007 fois