Chronique

THE RED SHORE - THE AVARICE OF MAN / Listenable records 2010

Aujourd'hui je m'aventure à nouveau dans un domaine qui n'est pas le mien et que j'apprécie que moyennement : le death métal, mais obligation oblige je me lance dans cette découverte surement intéressante.

Une petite intro d'une minute nommée « Creation » permet de faire plus ample connaissance avec notre combo Australien. Mais c'est bien « The seed of annihilation » qui permet d'entrer dans le vif du sujet sur un morceau typique. Le son de l'album est impressionnant et la technique de nos gars bien présente. Ça me rappelle un peu le Morbid Angel d'aujourd'hui. C'est guttural à souhait mais le son est tellement bon que l'on profite allègrement des parties guitare bien trouvées ainsi que du jeu tout en puissance de notre cogneur maison.
« Human all too human » est bien plus rapide, les blast beat sont plus présents et les guitares ravageuses à la manière d'un bon vieux Immolation. « The approaching tempest » porte très bien son nom. Un titre entre grosse lourdeur et accélération d'enfer. Malheureusement un peu trop bordélique pour moi.
Avec « The avarise of man » on poursuit sur un chemin plus traditionnel, sur lequel le groupe montre que lui aussi peut faire aussi bien que ses pairs. « Of first and last thing » remet sur le devant le côté technique de nos amis, qui maitrisent bien leurs instruments. Cinq minutes de démonstration loin d'être stériles.
« Armies of damnation » continue sur la même lignée, avec de belles parties guitare et une batterie bien soutenue. Une bien belle réussite. On ralentie un peu le rythme avec « Inflict De creatrion » qui apporte plus de noirceur à l'album. Ça fait froid dans le dos !
Un interlude « The union » nous arrive histoire de faire monter la pression avant « … And it's own », qui ne fait pas dans la dentelle avec son riff sauvage et son blast beat déboussolant. Lourd et méchant à souhait !!
« Awakening » n'apporte pas plus avec sa structure déjà vue. Reste qu'elle rentre bien dedans et devrait être efficace sur scène. Encore un peu plus de lourdeur avec « Reduced to ruin » qui fait peur ! Encore une fois rien de plus à dire à part quelques changements de rythmes bien vus.
Dernière piste avec « The relaspe of humanity » qui va vous finir en beauté. Une petite tuerie de Death brutal qui fait mal, très mal même !!

Conclusion : que dire de cet album ? Et bien pour un non connaisseur comme moi, ça passe bien, les titres sont bien alternés et on sent que le groupe sait de quoi il parle. Je ne pense pas trop me tromper en disant que c'est du très bon.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 1161 fois