Chronique

WAYLANDER - KINDRED SPIRITS / Listenable Records 2012

Waylander revient en cette période estivale avec son quatrième opus intitulé « Kindred Spirits », continuant leur avancée dans cet univers pagan folk. Etant fan de ce genre de musique, c’est avec impatience que je me lance les yeux fermés et les oreilles grandes ouvertes, à la découverte de ce groupe et de leur nouvel album.

Immédiatement, la musique me saisit. L’ambiance folk est présente à deux cent pour cent, mais loin du côté léger de Blackmore’s Night. Ici, la musique vous fait sauter, pogoter et en même temps vous donne l’envie de boire des litrons de cervoise. Le mélange de musique folk (flûte, violon etc) et de passages plus racés avec la double maltraitée, des riffs heavy à souhaits, le tout dans une ambiance diabolique.
Le tout s’agrémente d’une voix pagan qui à la première écoute m’a fait arrêter l’écoute immédiatement. La surprise, le choc ? Je ne sais pas. Par la suite par contre, on s’y habitue et l’ensemble prend forme correctement.
Le point positif vient du fait que cet album n’est pas un enchaînement de titres bourrins (et folk), mais on a droit ici et là à des passages plus posés et plus mélodiques, avec pour ainsi dire plus de délicatesse, loin de cette virulence hormonale masculine se défoulant tout au long de ces neuf titres.
Certes les fans de pur pagan folk se crieront « au sacrilège », mais pour les fans de metal bourrin et d’ambiance festive, les irlandais de Waylander délivrent ici un album qui sera à leur goût.

Track liste : Echoes of the sidhe, Làmh dearg, Twin fires of Beltine, Of fear and fury, Grave of giants, A path well Tordden, Quest for immortality, Erdath, Kindred spirits.

Conclusion : un album surprenant, et qui si on se donne le temps et l’ouverture d’esprit (pour les raisons citées auparavant), sera une rondelle de bonne qualité. Tout dépend de quelle côté de la musique on se situe.
 
Critique : Lionel
Note : 7/10
Site du groupe : Site de Waylander
Vues : 836 fois