Chronique

CHROME MOLLY - GUNPOWDER DIPLOMACY / Ear Music 2013

Vingt trois ans. C’est le temps qu’il aura fallu au groupe pour sortir son cinquième album. En effet ce combo anglais de heavy rock a splitté en 1991 et s’est reformé en 2009 pour revenir donc, quatre ans après leur ré-union, avec ce « Gunpowder Diplomacy ». Titre qui peut paraître annonciateur : les résistants en ont-ils encore assez dans le slip pour revenir sur les devants de la scène heavy rock et sur un marché de la musique qui a de plus en plus de mal à se maintenir ? N’attendons pas plus longtemps, découvrons ce cinquième opus des anglais.

Force est de constater que dès le premier morceau « Corporation Fear », le quatuor (Steve Hawkins
Nic Wastell, John Antcliffe et Greg Ellis) rentre immédiatement dans le vif du sujet avec un heavy rock anglais traditionnel années 80’s, un peu comme son compatriote Saxon. A la différence que la bande à Biff Bifford a su évoluer et à satisfaire ses fans.
Certes un break aussi long entre deux albums n’est pas forcément bénéfique, et le groupe ne revient pas sur le marché comme un messie. On sent parfaitement cette volonté d’offrir et de faire une musique riche et puissante, agrémentée des ingrédients traditionnels faisant la force de ce style musical : une bonne dose de guitare directe et tranchante, une production puissante et claire, et bien évidemment un chant de bonne qualité avec une voix un peu rauque, appuyée ici et là de chœurs.

Les onze morceaux de cette rondelle passent correctement, mais se font de quelques longueurs quand même avec par exemple ces chœurs (un peu trop kitsch) sur des titres comme « Stop Love ! » par exemple. Il en sera de même temps à autre pour les soli guitare qui malgré leur vertus, se verront être parfois trop longs et trop répétitifs au court de l’écoute de l’album.
Les idées sont là, je ne mentirai pas sur ce sujet là, mais le groupe manque un peu d’innovation et reste dans ce qu’il a déjà, en ce mettant tout légèrement au goût du jour.

Track list : Corporation fear / Tv Cops / Stop Love ! / Short sharp shock / Clean outta luck / Supercharged / Complicated / All in my mind / Billion dollar heart attack / Bulletproof / The Runner

Conclusion: un album moyen, loin d’un bon Deff Leppard & cie. Un retour qui risque de passer aux oubliettes de par sa banalité.
 
Critique : Lionel
Note : 6/10
Site du groupe : Site de Chrome Molly
Vues : 784 fois