Chronique

PANZERCHRIST - THE 7th OFFENSIVE / Listenable records 2013

Panzerchrist est en guerre ! Septième galette de ce groupe danois au death metal particulièrement énervé. Direct dans le style, mélodique dans les thèmes, et résolument violent dans les riffs et les blasts de batterie, "the 7th offensive" sera votre compagnon de vos instants "free tibet" "fuck the world" ou "Pays basque indépendant".

"Panzer the 7th offensive" fait office d'introduction. La mélodie au tapping répétitive et bien menaçante forme un duo avec une voix gutturale d'outre tombe monstrueuse. Les riffs de guitare font penser à certains morceau de black metal sympho. Autant dire que c'est punchy et que ça arrache le cerveau. Le solo porte la signature du death metal mais le son de guitare est particulièrement heavy, ce qui compense un peu la sauvagerie de la musique.

Le morceau qui frappera les plus les esprits est très certainement "In the name of massacration" par son côté ultra-mélodique et sa composition amon-amarthienne. En contre-partie, il va falloir accepter le défaut majeur de l'album : une batterie qui matraque sa race ! Avec une brutalité extrême, le mec derrière les fûts envoi l'ail, les fines herbes et l'eau bénite. L'impression de se faire rouler dessus par un tank ? ouais, c'est un peu ça !

Pour le cliché, le groupe a composé un morceau d'1:36 "Dogger dead". Un condensé de toute ce que le groupe sait faire, à la voix extrêmement brutal mais mélodique, et c'est toujours plus facile à digérer que l'horrible "Stronghold of Hill 666" qui est LE bide de l'album. Mauvais riffs, batterie assourdissante ; il donne l'impression de ne pas appartenir au groupe.

Heureusement, un morceau d'anthologie va venir rattraper le coup et c'est "Mass Attack of the Lychantrope Legion". Ce titre mérite à nouveau la comparaison avec Amon Amarth car s'inscrit pleinement dans les veines des compositions de ce groupe dans leur début de carrière de par une mélodie simple et jouée de façon rapide et répétitive. La touche Panzerchrist repose toujours sur la voix ultra-gutturale, des soli sympa et une batterie qui donne mal au crâne.

"Kill for revenge" est un autre temps fort et reste dans le même ton que le morceau précédent, mais dans un style très personnel... tandis que l'album se finit dans le death metal classique : le coup de pied au cul. Le petit côté black métal avec un éclair de sympho sur Drone killing est très appréciable.

Au final cette septième offensive est plutôt pas mauvaise. La tradition du death lourd est respectée malgré un écart de taille au niveau mélodique ce qui démarque clairement ce groupe ; et eux, faire du viking sans le thème viking, ça leur fait pas peur ! Ceux qui supportent le chant très guttural seront simplement déçu par des lignes de batterie trop répétitives et asourdissantes.

Tracklisting :
1) Panzer the 7th offensive
2) Foreign fields
3) In the name of massacration
4) Stronghold of hill 666
5) Dogger dead
6) Mass attack of lychantrope legion
7) Kill for revenge
8) Drone killing
9) Napalm
10) Pig parade (outro)
 
Critique : Weska
Note : 7.5/10
Site du groupe : page facebook du groupe
Vues : 1036 fois