Chronique

KATATONIA - DETHRONED & UNCROWNED / Snapper Music 2013

Ceux qui aiment le doom-death dans sa forme la plus progressive et la plus vocale sont de fait fan soit de Anathema, soit de Katatonia. Depuis assez longtemps maintenant, on peut voir des morceaux de vies de ces groupes entrain de jouer leurs morceaux à la guitare sèche. C'est alors que leur musique gagne en beauté, en douceur, mais aussi en mélancolie et en tristesse... ce qui fait justement toute la dualité du doom.

Ainsi, Dethroned & Uncrowned n'est pas une oeuvre nouvelle, mais une version acoustique très arrangée, orchestrale même de leur chef d'œuvre "Dead end kings". Pour le retardataire, il ne s'agit que du meilleur album de Doom de l'année 2013 et qui avait forcément mérité un 10/10.

Et ce 10/10 j'ai envie de le remettre à l'écoute de "The parting" qui ouvre, encore une fois, d'une façon touchante et magnifique l'album. Le couplage guitare sèche, violon et autres piano est somptueux et la voix de Jonas Renkse est tout simplement divine. Le voyage onirique se poursuit jusqu'à ce que je tombe sur une interprétation tout à fait inattendue de "Hypnone" dont l'agressivité a été remarquablement détournée et canalisée jusqu'à un solo de guitare à peine saturée magistral.

Que dire de "The racing heart" ? Que cette version permet de se rendre compte de la beauté de ce titre qui exprime de la meilleure façon la dualité joie/tristesse exprimée par le groupe. Le jeu aux claviers est parfait, touchant, magnifique.

Chaque morceau se voit donner une seconde vie avec une multitude d'ajouts instrumentaux qui vont faire varier les ambiances. Le groupe s'est fait particulièrement plaisir sur "Ambitions" et sur le très progressif "Lethean" qui reste épique en version "électro"-acoustique.
Le 10/10 échappe de peu à cette version de Dead end kings, en raison d'un "Buildings" qui se prête trop mal à la version acoustique en raison de sa grande agressivité sur la version originale et donc de son manque d'amplitudes malgré les divers arrangements et un mixage de génie.

Pour être clair, vous ne pouvez pas vous être procuré Dead End Kings sans succomber au charme de son double Dethroned & Uncrowned. C'est un must-have indiscutable !

Tracklisting :
1) The parting / The one you are looking for is not here
2)Hypnone
3)The racing heart
4)Buildings
5)Leech
6)Ambitions
7)Undo you
8)Lethean
9)First Prayer
10)Dead Letters
 
Critique : Weska
Note : 9/10
Site du groupe : Site du groupe
Vues : 531 fois