Chronique

MONSTER MAGNET - LAST PATROL / Napalm Records 2013

Formé en 1989, MONSTER MAGNET est un melting pot musical. Il s’inspire de nombreux groupes qui ont fait la richesse du rock et métal dans les années 70, comme Black Sabbath, les Strooges ou Velvet Underground. De fil en aiguille le groupe a fait son chemin et s’est forgé une bonne réputation.
Leur dernier méfait « Last Patrol » commence ici :

L’album démarre de façon assez inattendue avec un morceau mid-tempo, mélancolique, un « I live behind the Clouds » qui est assez prenant, malgré une rythmique un peu trop simpliste… Dave Wyndorf a un timbre rock assez old school mais non sans puissance qui donne ici une bonne interprétation. Atypique mais sympa.
En revanche le titre éponyme, lui, envoi plutôt du bon son rock ! De la disto bien stoner avec un bon groove. Le groupe nous livre un bon morceau si on enlève les 5 minutes de solo à la fin. Oui j’aime ça mais là ça fait long. Par contre rien à reprocher à la technique…
Au son de quelques sonorités arabisante et percussions locales, « Three Kingfishers » mixe la musique orientale au stoner de chez eux. Le morceau change de rythme plusieurs fois, et est assez recherché au niveau des sons, et de bons soli !! Pas mal.
Toujours acoustique et mid tempo, avec de bonnes lignes mélodiques, beaucoup de feeling, « Paradise » passe assez bien. Le « Hallelujah » qui suit possède un riff monstrueux !! Ça file la patate c’est dingue !! Le morceau est groovie et entrainant ! Mais le refrain casse un peu et manque d’impact. Le couplet rattrape !
Bon morceau de rock pêchu (ça fait du bien de temps en temps) avec un « Mindless Ones » aux airs de rébellion, ses bonnes lignes de chant. Ça traine toujours un peu sur la fin mais bon ça répète du bon donc ça passe. On se relaxe un peu avec un stoner très axé blues avec des bonnes vieilles percus à l’ancienne, vachement planant comme morceau ce « The Duke (Of Supernature) ».
Le long (parfois trop) « End of time » est un bon morceau de rock, classique, plus conventionnel mais assez efficace. Le chant est moins éraillé, plus clair, musicalement plus accessible.
On termine la galette avec « Stay Tuned » acoustique, calme, apaisant, un moyen de se dire au revoir en mélancolie, mais c’est une belle façon.

Bon d’habitude je supporte pas le stoner, mais ici, c’est influence est distillé avec d’autres courants musicaux, et ne reste donc qu’une empreinte. On a de bons moments tout au long de l’album, certains pulsent, d’autres calment, mais la mélodie est toujours là. Un bel effort que tout amoureux du rock’n roll pourra apprécier.
 
Critique : SBM
Note : 7.5/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 665 fois