Chronique

NORTHERN’ STAR – YOUNG REVOLUTION / Sounds Of Earth Records 2005

Me voilà en présence d’un tout jeune groupe nordique, venant du nord de la Finlande connue pour ses groupes comme Nightwish, Sonata Arctica ou encore Stratovarius. Nos amis nous proposent là un petit album de six titres, mais qui est bien sympathique. Pour vous donner une idée, ils se rapprochent plus d’un Sonata Arctica, c’est à dire d’un bon power métal à la Tony Kakko.



Pour ouvrir les hostilités, c’est le titre track « Young Revolution » qui s’y colle et ça déménage. Trompette pour ouvrir. C’est bizarre mais après, Max et sa guitare débarque en force, Batista en forme sur sa batterie. Un mid tempo assez sympa et entraînant très joyeux style Freedom Call et hop un break et on se croirait sur le gondoles de Venise. On repart peu de temps après sur un rythme où le pogo est obligatoire. Bien bon.

Hurlements de loups pour ouvrir le morceau « Adele » avec passage macabre et le morceau se pointe. C’est speed et bien puissant. Les chœurs sont impeccables, Vesa se gave à la basse. Et nous aussi au passage. Un petit break avant le refrain qui lui est facilement mémorisable et bien cool. La voix de Kuntz au chant est bien bonne et claire.

Aller on reprend un morceau mid tempo « A.N.P.E ». Si c’est comme en France : Avec Nous Pas d’Emploi ? Je pense pas, et je me pose la question . C’est comme le fameux Z.I.T.O d’Angra…. Ce morceau me fait beaucoup penser à la ballade de Sonata Arctica « Mary Lou ». Un superbe morceau enchanteur aux paroles révélatrices sur des sentiments très personnels. Vive les influences scandinaves.

Intro plutôt calme et douce et boum, ça accélère sur un HEY général du groupe pour ce « Nothing… » .Alors là accrochez vous car sur le refrain ça arrache tout : riffs à deux cent à l’heure, batterie martelée. Qu’est ce que c’est bon de headbanguer. Et hop un break pour revenir sur un tempo très calme et apaisant. Super !

La batterie s’occupe d’ouvrir le morceau « G.8 ». Cela fait très Hawai Police D’état, mais en fait rien à voir. A croire qu’ils campent devant les séries américaines. Vous l’aurez compris un morceau dénonçant certains méfaits politiques. Mais à quelle vitesse. Le Max se gave à la guitare, tout comme son compère Viala d’ailleurs. La fin se fait avec quelques trompettes et mélodies bien sympathiques. C’est rare dans le métal mais au moins ça change voire même innove bien. Un bon point.

Et bien voilà le dernier morceau de cette rondelle nordique, et c’est sur un hymne à la « Beer » que nous avons droit. La basse ouvre les hostilités, les autres instrus suivent, le chant s’impose. Ca va à deux cent à l’heure. Les bruitage : la bière qui coule dans le verre, rots etc…. énorme ! Une superbe fin.



Conclusion : un groupe bien prometteur, pour une rondelle qui risque de faire mal. Un bon avenir s’ouvre à eux.
 
Critique : Lionel
Note : 8/10
Site du groupe : Site officiel du groupe
Vues : 844 fois