Chronique

ASIA - GRAVITAS / Frontiers Records 2014

ASIA

Originellement appelé « Valkyrie », ce nouveau et quatorzième album d’Asia se nomme finalement « Gravitas ». Originalité de ce dernier, le guitariste vétéran Steve Howe a laissé sa place (ndlr : prenant sa retraite) à Sam Coulson.

L’album débute par le fameux et originel « Valkyrie » qui aurait du donner le ton de l’album, voir en être un titre phare. Honnêtement, on peut comprendre le changement d’orientation du groupe pour le nom de l’album. Non pas que ce titre soit mauvais, mais il reflète un gros manque d’originalité et de prise de risque avec une sauce à la je tourne en rond de puis quelques temps. S’en suit le nouveau titre de l’album « Gravitas ». Son intro planante et non envoutante voire longuette commence sérieusement à mettre des doutes quand à la volonté musicale ou personnelle des compères John Wetton et Geoff Downes pour faire booster le statut du groupe. Ici le groupe reste sur ses acquis, proposant une musique certes correcte mais déjà entendue. Quand à l’intro de ce morceau, longue, trop longue, elle ne nous donne qu’une envie : passer à la piste suivante. La dynamique de l’album ne s’arrange pas pour un poil sur « The Closer I get » qui a un effet somnifère assez conséquent.

Il en sera d’ailleurs de même pour le reste de l’album qui n’évolue pas forcément plus qua ça et reste encré dans cette ambiance rock mélodique posée et psychédélique progressive qui a fait les valeurs du groupe mais je parle de ça il y a trente ans. Aujourd’hui ça a changé et il faudrait peut être que les deux compères sortent la tête de leur trou et regardent se qui se fait, et chercher à faire évoluer /avancer le groupe et ne pas rester sur des acquis illusionnistes.
Ils jouent en quelques sortent aux poupées russes, ouvrant une nouvelle boite à chaque album qui renferme la quasi même ambiance ou même esprit de ce qui les recouvraient. En gros, le dépoussiérage c’est bien, mais il faut en faire quelque chose de sympa, surtout que le potentiel des messieurs n’est pas à mettre en cause.

Conclusion : En dehors de « I would die for you » qui se voit être un poil plus envolé que le reste, cet album est à mettre aux oubliettes, et prolonge malheureusement cette tendance qu’à le groupe depuis deux ou trois albums à s’enfermer sur ses acquis et à ne pas innover. Quel dommage !


Trackliste :
1. "Valkyrie"
2. "Gravitas"
3. "The Closer I Get To You"
4. "Nyctophobia"
5. "Russian Dolls"
6. "Heaven Help Me Now"
7. "I Would Die For You"
8. "Joe Di Maggio's Glove"
9. "Till We Meet Again"
 
Critique : Lionel
Note : 4/10
Site du groupe :
Vues : 634 fois