Chronique

RONNIE JAMES DIO (Tribute) - THIS IS YOUR LIFE / Rhino 2014

Le 16 mai 2010, notre Elfe préféré est parti rejoindre la terre des immortels laissant derrière lui une discographie riche et intense, qui aura bouleversé un million de fans de hard rock. Parmi eux des stars du milieu qui aujourd'hui décident de rendre hommage à celui qui fait partie intégrante de nos vies et qui nous manque beaucoup trop.

On débute ce Tribute avec les New-yorkais d'Anthrax et une version sur-vitaminée de « Neo knight » (Black Sabbath - Heaven and hell ) ! Une chose est sure, tout le monde est très respectueux, suivant à la lettre cette super chanson et voyant un Joey Belladonna bluffant ! Un très bon départ que voici ! Place à « The last in line » (Dio – The last in line), un des gros tubes de notre chanteur interprété par Tenacious D dans une version là encore très proche de l'original avec un Jack Black transcendé ! Une très belle surprise !
Adrenaline Mob prend le relais dans sa version de « The mob rules » (Black Sabbath – The mob rules) déjà connue (elle apparaît en bonus sur leur 1er opus) mais qui reste un pur bonheur ! Russel Allen en RJD c'est le feu ! Et bien ça envoie sévère tout ça !! Place à un consortium de musiciens pour « Rainbow in the dark » (Dio – Holy Diver), qui voit Corey Taylor (Stone Sour / Slipknot) faire des prouesses vocales !! Un des meilleurs titres du maître, qui ne perd rien de son charme.
Les jeunes loups de Helestorm s'en prennent à « Straight through the heart » (Dio – Holy diver). Force est de reconnaître que Lzzy s'en tire plutôt bien malgré sa jeune voix de femme. Pas le titre le plus marquant mais je reconnais l'effort réussi. On change de registre avec les moins jeunes de Motorhead (qui a dit vieux débris!!??) aidés par un autre jeunot Biff Byford (Saxon) dans une version de « Starstruck » (Rainbow - Rising), très old school. Un duo de vétérans convainquant malgré le fait que Biff soit là un peu par hasard (il a remplacé un Lemmy très malade) sur un titre qu'il apprécie que peu.
Autre grand groupe venu rendre hommage, les Scorpions qui avec « Temple of the king » (Rainbow - Rainbow) nous enchante (putain on dirait qu'elle est d'eux). Klaus Meine est des plus sublime, qu'on en a la chair de poule. Magique. Doro la reine du métal s'attaque à « Egypt (The chains are on) » (Dio - The last in line) avec conviction même si on lui connait déjà cette version.
Attention voici le très célèbre « Holy diver » (Dio – Holy diver) repris par Killswitch Engage, qui insuffle du lourd à ce titre ! J’avoue que les passages hurlés surprennent mais bon ça passe. Une agréable surprise. Place à du très lourd avec les ex musiciens de Dio (Graig Goldy, Rudy Sarzo, Scott Warren, Simon Wright) soutenus par, rien que, The voice of rock himself : Glenn Hughes, pour un « Catch the rainbow » (Rainbow - Rainbow) dantesque !! Il faut dire qu'avec une telle voix c'est du pur bonheur !
Nouveau consortium de musicos avec entre autre (Brian Tichy, Jimmy Bain et Rowan Robertson) qui nous offre une version de « I » (Black Sabbath – Dehumanizer), qui file le frisson. Oni Logan n'a pas besoin d'en faire des tonnes pour donner ce qu'il a au fond de lui et rendre hommage honorablement à Dio ! Puis le dernier line up du maître (Dough Aldrich Vinnie Appice, Jeff Pilson Scott Warren) vient nous jouer un « Man on the silver mountain » (Rainbow – Rainbow) avec le Métal God Rob Halford, qui ne semble pas très à l'aise mais qui fait le boulot !
Grand moment pour Bibi en tant que fan ultime (et oui je l'avoue) puisque c'est au tour de Metallica de venir se frotter au répertoire de Dio. Et nos Californiens ne font pas les choses comme les autres, puisque c'est un medley que voici. « Ronnie Rising Medley » est donc accès sur les débuts de Rainbow (A light in black, Tarot women, Stargazer puis Kill the king). 9 minutes de plaisir intense sans équivalence.
On termine ce Tribute avec le maître en personne et son sublimissime « This is your life » extrait de Angry machine, une ballade juste piano voix qui me touche à chaque écoute. Juste extraordinaire et touchant !

Conclusion : Ce Tribute est une vraie réussite et ce même si il y a peu de surprises, l’intention est là et les versions sont toutes très bonnes. Chapeau à tous ces artistes qui auront pris de leur temps pour venir en aide à l'association de la lutte contre le cancer et auront rendu un vibrant hommage à celui qui à jamais restera dans nos cœurs de métalleux !
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 808 fois