Chronique

KXM - KXM / Verycords 2014

Voici un bien étrange patronyme qui sort son tout premier album ! Mais quel groupe peut aujourd'hui se nommer ainsi !? Et bien tout simplement un projet (un de plus) qui réunit Doug Pinnick (King's X) Georges Lynch (Dokken Lynch Mob) et Ray Luzier (Korn) pour un opus qui sent le feeling et des parties musicales à tomber par terre !! Vite, vite !!!

Tout débute par « Stars » qui porte bien son nom. Un hard rock burné et tribal entame les hostilités. En tout cas on sent que le groupe veut produire une musique moderne et recherchée. Seule petite ombre au tableau l'impression de parenté trop proche de King's X. Alors oui Doug c'est comme Glenn Hughes, des mecs au talent immense et à la personnalité franche qui font qu' à chaque intervention, ils s’accaparent la chanson. Passé ce détail on peut profiter d'une musique recherchée développée et agréable. « Rescue me » prend place avec un riff lourd plein de Wah wah. Oui le groupe veut bien coller à l'air du temps pas de toute là dessus. Un mid tempo plein d’entrain (surtout le refrain) qui sert de single et on comprend pourquoi. Par contre il est étonnant de constater le manque de flamboyance des solos de Mr Lynch pourtant talentueux !!
Départ étrange avec « Gun flight » qui heureusement se décoince et délivre un bon moment. Un titre entre deux qui surprend mais prend de la valeur au fil des écoutes. Début calme dans une ambiance country avec « Never stopped lonving you ». Une jolie chanson d'amour sur fond de western spaghetti. Un passage agréable et touchant. « Faith is a room with many doors » se trouve entre deux mondes. Celui des 70' et celui du 21ème siècle. Un rock groovy et appuyé qui te prend à la gorge ! Une fois de plus la classe de Doug éblouit l'ensemble et la guitare rythmique de Georges fait des étincelles !
Tu veux du groove qui tue !? « I'll be ok » est la réponse, un morceau proche des derniers travaux de King' s X, qui te rentre dans la tête pour ne plus te lâcher ! Venimeux ! Deuxième ballade avec « Sleep » plus rock, qui change un peu les choses. A nouveau Doug est extra et enivre l'ensemble de sa chaleur.
« Love » s'ouvre sur un rythme presque tribal, pour un mid tempo étrange mais bien trouvé. Le trio magique fait bonne sensation avec sa musique niché entre rock burné et prog subtile. « Burn » continue toujours dans ce rock moderne et groovy. Cette fois ci la guitare se fait plus tranchante et prend plus de place. Une bonne chose
« Do it now » est bien plus faible que ses copines, le titre de trop qui apporte rien du tout à l'album. On zappe. J'espère que « Human friction » va rattraper le coup. Après un riff bien moderne nos trois hommes nous offrent du bien bon, mais qui manque juste un peu de respiration. Un titre étouffant, suffocant mais prenant !
On termine avec l'exercice qu'on attendait l'instrumentale « Tranqualize » des plus funky mais qui bizarrement ne fait pas l'effet escompté. Dommage.

Conclusion : Un bien bon album qui aurait peut être pu devenir plus exceptionnel au vu de ses musiciens et de son potentiel. Un premier essai pas totalement concluant mais qui réserve tout de même de sacrées bonnes choses comparées aux sorties actuelles.
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 970 fois