Chronique

THE ICARUS LINE - AVOWED SLAVERY / Agitated records 2014

Avant la sortie de son nouvel album, The Icarus Line nous présente cet Ep en guise d'apéro. Une manière de découvrir ce groupe mystique.

Une ambiance particulière et étrange nous ouvre « Leeches and seeds » qui rappelle beaucoup les travaux de Marilyn Manson !! Lancinant à souhait le début vous plonge dans une sphère lugubre et oppressante dont il est difficile d'en sortir ! Heureusement le refrain se transforme en tornade incontrôlée et violente. Dommage qu'à la longue ça lasse.
A la suite « Junkadelic » poursuit dans une veine plus rock. Il est étonnant de constater comme c'est très proche du Manson actuel, la magie du révérend en moins. Par contre ça lasse toujours autant sur la longueur.
« Rise yer crown », ne va pas nous surprendre avec un mid tempo malsain, qui à nouveau sonne tellement Manson, qu'on a presque l'impression que c'est lui qui chante. En plus c'est mou, il ne se passe rien d’intéressant.
« Salemn slim » ne sauve pas les meubles avec un titre certes bien plus rock mais tellement impersonnel ! Juste bon pour la scène.
On termine et j'ai très envie de dire enfin (et bien tu l'as dit bravo ! ) avec « The father/The priest » qui est longue à se mettre en place et une fois partie fait l'effet d'un pétard mouillé ! Tout ça pour ça !

Conclusion : En guise d'apéro, nos jeunes gens m'ont donné une immense envie d'écouter Born Villain du maître Manson !! Bref ça donne pas très envie de découvrir la suite surtout que le groupe s'écroule très vite.
 
Critique : Guillaume
Note : 4/10
Site du groupe :
Vues : 658 fois