Chronique

LONELY KAMEL - SHIT CITY / Napalm Records 2014

Il aura fallu trois ans à LONELY KAMEL pour nous pondre la suite de « Dust Devil ». Ce « Shit City » s’affirme toujours par ce heavy blues légèrement stoner si cher aux Norvégiens.

On commence par le titre éponyme et on peut au moins dire que tout y est. Le côté blues lourd, un peu stoner, avec un son dégueulasse. Les quelques mélodies sont sympa, mais ce son n’est pas fait pour moi. Le mix est, je suppose, volontairement comme ça mais passe pas. Du plus le morceau traine un peu en longueur.
Même chose pour « White Lines » si ce n’est que là on ressent quand même une certaine puissance et le solo est assez bon. Mais ces guitares lourdissimes me plombent.
Plus blues que les autres, « Is it Over » passe bien au début. Malheureusement on tombe dans cette lourdeur lente, pas terrible du tout.
« I feel Sick » démarre bien avec une mélodie rock sympa, entrainante. Après ça se complique. Répéter le même schéma pendant la moitié de la chanson ça plombe. Pas cool. On continue sur un mid tempo, « Seal the Perimeter » simpliste, rien de bien excitant, rien de bien innovant. On enchaine des titres similaires, « Freezing », « BFD » sans réelles saveurs.
« Falling Down » et ses 7 minutes sauvent un peu la mise avec sa complexité assez bien maitrisé. Changement de tempo et d’ambiance sans réelles longueur. Pas mal mais pas de quoi casser trois pates à un canard.

Y’a quelques idées je le concède. Certaines mélodies, certains solos. Mais musicalement on est loin de la révolution, le son est mauvais (même si c’est le style qui veut ça). Ça plaira surement aux puristes ou amateur du genre mais moi je passe.

 
Critique : SBM
Note : 4.5/10
Site du groupe : Facebook Officiel
Vues : 597 fois