Chronique

HAMMERFALL - (r)EVOLUTION / Nuclear Blast 2014

Surprenant, voilà la première chronique du groupe Hammerfall sur le site, et ce malgré les dix ans d’existence de ce dernier. Non on ne boycotte pas le groupe mais depuis leur album « Crimson Thunder » et leur superbe live « One Crimson Night » sortis tout juste avant la naissance des Seigneurs Du Metal, force a été de constater que les suédois ont eu la fâcheuse tendance à s’auto-parodier en sortant des albums clichés et rébarbatifs qui ont vite lassés. Avec l’annonce de ce nouvel album, s’est suivi l’annonce d’un retour aux sources, sur la période « Glory to the Brave » ou encore « Legacy of Kings ». C’est donc la curiosité qui détourne mes oreilles de leur chemin et de leur volonté à ne plus écouter ce style de power metal cliché.

Il est vrai qu’Hammerfall sans sa mascotte Hector ne sera pas Hammerfall. Aussi on constate rapidement que niveau pochette, rien d’original, on reste dans le cliché de tous les albums. Mais en lançant le dit disque qui débute par « Hector’s Hymn », c’est du gros power metal auquel nous avons droit. C’est carré, puissant et taillé pour marquer les esprits avec ce refrain épique et chevaleresque. Niveau musique, pas de grosse surprise, mais cela reste quand même loin des quatre derniers albums qui il faut le dire, étaient insupportables niveau manque d’originalité.
La production de cette album aide grandement, et la touche made in USA pour le son se fait ressentir, et donne une dimension appréciable et donc un peu à la musique du groupe. Le groupe enchaîne les chansons et les ambiances avec aisance, ce qui donne un intérêt plus particulier, nous faisant sortir de la routine, faisant aussi ressortir au passage les bases musicales qui ont fait la gloire et le succès du groupe depuis quasiment vingt ans maintenant. Nous parlons bien évidemment de la voix de Joacim Cans appuyée par des chœurs guerriers, et par la guitare d’Oscar Dronjak.
Les côtés power metal joyeux et risibles disparaissent pour laisser place à de la musique plus directe, agressive et puissante, qui se trouve agrémentée de mélodies saisissantes, donnant plus de profondeur à l’album. On notera bien sur de bonnes surprises comme par exemple « Live life loud », qui sans aucun doute aurait eu sa place dans le « Legacy of Kings ». Rythmée, accrocheuse et épique, Hammerfall nous offre un titre qui sur scène comme sur chaine fera/fait mouche. Ou encore la rapide et racée « We won’t back down » qui viendra mettre une bonne petite claque lors de son passage.
Pas d’excès dans la longueur des titres non plus. Avec une moyenne de 4 :30 minutes, le groupe va à l’essentiel, et merci pour ça.

Trackliste :
1. Hector's Hymn
2. (r)Evolution
3. Bushido
4. Live Life Loud
5. Ex Inferis
6. We Won't Back Down
7. Winter Is Coming
8. Origins
9. Tainted Metal
10.Evil Incarnate
11.Wildfire

Conclusion: Un album qui permet de se réconcilier avec le groupe...
 
Critique : Lionel
Note : 7/10
Site du groupe : Site de Hammerfall
Vues : 618 fois