Chronique

IN FLAMES - SIREN CHARMS / Sony Muic 2014

Le cas In Flames m'a réellement intéressé à partir de 'Reroute to remains'. C'est à cet instant que le groupe suédois à fait irruption dans ma vie pour ne plus la quitter et de plus l'embellir à chaque nouvelle sortie. Car oui In Flames est bien plus qu'un groupe de 'Death mélodique', c'est un groupe de métal avec un grand M ! Donc c'est tout excité que je me lance à l’assaut de ce 11ème opus... Let's go !!!!

C'est dans des sonorités électro habituelles que débute « In plain view » et dans un riff typique, que cela ce poursuit. Première constatation le son est sublime, une prod aux petits oignons !! Deuxième remarque le groupe a décidé de livrer un métal plus alternatif sur lequel Anders Friden utilise une voix essentiellement claire. J'entends déjà les fans de la première heure crier au scandale et traiter nos Suédois de vendus ! Perso je trouve l'évolution des plus réussie, et enthousiasmante !! On retrouve du In Flames plus 'habituel' avec « Everything's gone » qui est bien plus énervé (ça rappelle pas mal Soilwork) et fait son effet immédiatement !
« Paralyzed » confirme la nouvelle voie empruntée par nos Suédois (déjà bien perçue sur le précédant) et montre un visage frais et vivifiant malgré une mélancolie certaine !!!! Une tristesse quasi gothique s'empare de « Through oblivion », aux charmes irrésistibles, surtout grâce à un Anders exquis !!!! le format court et sans fioritures des morceaux étonne mais permet d'aller à l'essentiel.
Place à encore du sublime avec « With eyes wide open » au refrain majestueux !! Un voyage aux tréfonds de l'inconscience qui fait ressurgir de vives émotions enfouies ! Juste un pur bijou !! La title track prend place et permet de faire connaissance avec le charme des sirènes. Un titre étrange qui étoffe un album rare !
« When the world explodes » est le seul titre qui se rapproche le plus des anciens travaux ! Un passage qui dénote du reste mais garde de bonnes sensations, tout en prouvant qu'ils sont bien passé à autre chose ; pour preuve ce refrain et ce final sortis de nulle part mais magiques et quasi célestes.
On redressant sur terre avec « Rusted nail » et son riff rentre dedans. Peut être un poil en dessous (quoi que!) il reste basique mais efficace. Une fois de plus le groupe montre sa capacité à délivrer des refrains de tueurs !!!
Les titres s’enchaînent à une vitesse folle et voilà que « Dead eyes » arrive. Un mid tempo mélodique où l'émotion est reine. Une fois de plus un esprit presque gothique plane au dessus de nous, pour un résultat viscéral. Un petit « Monsters in the ballroom » prend le relais et malgré son début simple sans plus se voit magnifié par un refrain aérien sorti une fois de plus d'on ne sait où !! On termine malheureusement déjà avec « Filtered truth » très rock qui étonne mais fait son effet ! Je pense que sur scène ça va le faire !! Et bien quelle surprise !!

Conclusion : Avec cet opus In Flames va encore plus diviser ! Il y aura d'un coté les vieux fans de Death Mélo bafoués et de l'autre ceux qui acceptent l'évolution. Pour ma part nos Suédois enfoncent encore plus le clou et créent un album d'une intensité rare, créant un style dans un style dont ils sont passés maîtres !! Un pur bijou de métal avec un grand M ! Un de plus pour nos Scandinaves qui ne cessent de m'impressionner !! Mention spéciale à Anders Friden époustouflant de maîtrise !
 
Critique : Guillaume
Note : 9.5/10
Site du groupe :
Vues : 834 fois