Chronique

C.O.P UK - NO PLACE FROM HEAVEN / UDR Records 2015

3ème album pour nos Anglais qui ont ouvert pour des pointures comme Helloween et Rage et qui ont travaillé ici avec un certain Sacha Paeth (Kamelot / Rhapsody / Edguy...). Tout plein de bons petits trucs qui donnent envie d'aller découvrir ça de plus près.

Tout débute par un « The core » qui nous présente un groupe à la frontière entre heavy mélodique et hard rock Fm. Une bien bonne mise en bouche avec ce titre efficace et remuant qui va être du bonheur en concert. Et on poursuit dans la même veine avec un « My blood » qui déchire tout autant !! Il est drôle que ce groupe Anglais sonne très Allemand (On pense à un Edguy moderne) !! Une bien bonne découverte.
« Kiss of an angel » et son début calme nous offre un moment mélodique mais bien rock. Là aussi une certaine apparenté avec les titres les plus mainstream de Tobias subsiste. Sympa mais pas transcendant non plus. A la suite « Take it to the grave » retrouve le hard musclé sur un mid tempo groovy. Là aussi c'est sympa mais il manque un petit quelque chose pour être plus que cela.
Place à la title track qui nous propose du mélodique limite ballade. Pas dégueux mais on s'attendait à du plus véloce après son entrée en matière plus solide. Ici ça sent vraiment le commercial à plein nez. Pas mon truc. J'espère que « Burn hell » va remettre les pendules à l’heure !! Et bien pas vraiment, le riff semble sortir des travaux oubliés d'Avantasia, et la suite un rock inoffensif qui manque cruellement de hargne. C'est trop lisse pour être crédible !
« Halo » retrouve des couleurs avec son rythme effréné et enfin laisse parler la poudre !! ça fait du bien !! Edguy est à nouveau à l'honneur avec un « Catch me if you can » que n'aurait pas vraiment renié Tobias Sammet. C'est très bon mais dommage qu'on pense plus à un autre groupe. Il faut dire que la prod de Sascha y fait beaucoup aussi !!
Alors là ça complique la situation car avec la semi-ballade « No man's land » on a l'impression d'entendre Tobias chanter !! Ouf dur de s'en sortir de celle là. Décidément on ne va pas quitter l'ami Tobias de si tôt avec ce « One in a million » qui avec ses claviers rappelle, vous aurez compris. Peut être un peu plus méchante que prévu ce qui lui va bien.
On termine avec « Stranger than fiction » un dernier titre calme, qui pour sa part est bien plus perso que tout ce qu'on vient d'écouter !! Une fin bien sympa qui donne un peu d'espoir.

Conclusion : On ne peut pas dire que cette découverte fut sensationnelle ni totalement ratée. Un groupe très sympathique avec une musique qui l'est tout autant, lorgnant vers le spectre le plus large qui ne lui va pas toujours bien. De plus le manque de personnalité ne renforce pas le sentiment positif à son égard. Donc mitigé au possible même s'il reste agréable à écouter.
 
Critique : Guillaume
Note : 6/10
Site du groupe :
Vues : 533 fois