Chronique

PALACE OF THE KING - VALLES MARINERIS / Listenable records 2016

Kitch oui, mais Kitch avec du gros son. Voilà ce que propose ce sextet australien. Ou pour le dire autrement, une version moderne du hard rock bluesy des papy Deep purble. Bien loin de la copie, ce combo surprenant apporte une touche soul et incroyablement rock'n roll à ce style qui ne saurait se démoder.

"J'accorde ma basse" - Big Soul
J'ai coutume de dire qu'un bon groupe commence souvent par un bon batteur. Mais chez POTK, au-délà du folklore de l'orgue et du keyboard, c'est la basse qui décolle la rétine. Dès Let the blood run free, le groupe intègre la basse dans son décor psychédélique et met en avant sa sensualité, sa capacité à faire headbang. We are the vampires démarre même sur une attaque particulièrement fougueuse avec une qualité de son très légèrement distordu qui ne masque absolument pas le doigté du bassiste. Quel relief, quelles vibrations !

Ca clou le bec !
D'ailleurs, la production est tout simplement incroyable. Chaque détail est soigné comme une superproduction américaine. Et pourtant, plus que psychédélique, la musique sait être authentique, sauvage comme sensuelle. Même dans ses dérapages funk comme dans Sick as a dog, le groupe délivre un moment d'anthologie. Restant sans voix, j'enchaîne les lectures, boucle après boucle.

Conclusion : Si vous n'aimez pas POTK, désinstaller toutes les applis "musique" de votre cerveau. Si vous n'aimez pas POTK, arrêtez de dire que vous écoutez du rock.
#cadeauderattrapagedelafêtedespères.

Tracklist
1)Let the Blood Run Free
2)Beyond the Valley
3)Black Cloud
4)The Bridge of the Gods
5)We are the Vampires
6)Empire of the Sun
7)Sick as a Dog
8)River of Fire
9)Throw me to the Wolves
10)Into the Black


 
Critique : Weska
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 799 fois