Chronique

MOTLEY CRUE - THE END : LIVE IN LOS ANGELES DVD / Universal 2016

Aujourd'hui place au DVD de ce fameux concert final de la tournée d'adieu des furieux de L.A. Car le son c'est bien mais comme je le disais dans ma chronique avec l'image se sera beaucoup mieux !! Et nous voilà partis dans cette page d'histoire.

Le Dvd commence par une présentation avec le montage de la scène (un petit hommage aux Raodies c'est toujours sympa) et les fans qui patientent devant la salle le tout commenté par nos protagonistes et puis tout s'emballe avec l'arrivée de « Girls, Girls, Girls » qui fait monter l'excitation encore d'un cran !!
Nous y voilà donc dans cet ultime show et une chose est sûre, c'est qu'ils ont mis les petits plats dans les grands et les grands dans des encore plus grands. Leurs fans en ont largement pour leur argent !!! Car voilà la scène et le spectacle qui nous sont proposés !!
Visuellement parlant c'est parfait, la qualité d'image en HD est sublime et le montage est plus que professionnel chaque image est à sa place pas d'hésitation ou de : 'mince on devait pas être là'. Non ici c'est la perfection comme très, très rarement, cela se rapproche plus de la qualité d'un documentaire que celle d'un show live !! Les quelques plans au ralenti sont très bien faits et offrent des moments iconiques sensationnels !!!!

Nous sommes réellement plongés dans l'univers du groupe et ça c'est génial ! De plus comme on pouvait le percevoir dans l'album nos musiciens sont en forme et même notre bedonnant et botoxé Vince Neil dont la voix a subit les affres du temps, s'en sort pas mal, même si il a perdu en charisme. Tommy Lee est égal à lui même comme son frère Nikki Sixx : à fond et jusqu'au bout, et bien sûr notre Mick Mars de plus en plus cadavérique assure comme une bête malgré sa maladie et force de plus en plus mon respect et mon admiration. A noter un rollercoater de Mr Lee impressionnant sur fond de musique de boite de nuit (aille ouille) qui tombe en panne à la fin (assez drôle) et un solo de Mick un peu longuet. Autre petit truc sympatoche c'est de voir une certaine complicité retrouvée (ou feinte) entre surtout Vince et Nikki qui fait plaisir à voir...
Coté spectacle comme je disais nos gus n'ont pas fait dans la dentelle et feraient presque passer les rois dans ce domaine (Kiss et Rammstein en tête) pour de pales amateurs !!! Si, si je vous l'assure, il n'y a qu'à voir ce final dantesque et somptueux pour s'en convaincre !!! Entre ballons et cotillons plus pyrotechnie à gogo et explosions à volonté ce concert en met plein la vue !! Mention spéciale à la basse lance flamme de Nikki qui devrait plaire à la bande de Till.

Je finirai par le son qui est, lui aussi solide au possible d'une vraie puissance qui ne fait que monter le plaisir vers des sommets. Dommage à nouveau que le groupe n'ait pas proposé un concert plus exceptionnel au niveau set list et aussi d'une durée plus longue car là ça aurait été encore plus magique. Mais ne boudons pas trop notre plaisir car voilà un final renversant (n'est ce pas Tommy??).

TRACKLISTING
1) Intro
2) Girls, Girls, Girls
3) Wild Side
4) Primal Scream
5) Same Ol Situation (S.O.S.)
6) Don t Go Away Mad (Just Go Away)
7) Rock N Roll Part II / Smokin In The Boys Room
8) Looks That Kill
9) Motherfucker Of The Year
10) In The Beginning / Shout At The Devil
11) Louder Than Hell
12) Drum Solo
13) Guitar Solo
14) Saints Of Los Angeles
15) Live Wire
16) T.N.T. (Terror N Tinseltown) / Dr. Feelgood
17) Kickstart My Heart
18) Home Sweet Home
19) My Way (credits)

Conclusion : Voilà une très bonne manière de clore un chapitre qui a connu de très hauts et très bas moments mais qui dans un sens a toujours était honnête. Un grand nom tire sa révérence avec les honneurs et nous laisse un peu plus orphelin.
 
Critique : Guillaume
Note : 10/10
Site du groupe :
Vues : 210 fois