Chronique

KREATOR - GODS OF VIOLENCE / Nuclear blast 2017

Comme d'hab nos amis Allemands ont mis 4 années avant de nous pondre un nouvel opus et je ne sais pourquoi mais cette fois ci l'attente fut bien longue !! Alors n'attendons pas plus et plongeons dans cette violence des dieux.

Une intro type B.O de film nous accueille. « Apocalypticon » surprend mais passe bien avant de prendre un « World War Now » purement Thrash et qui déboîte sans sourciller. Une entrée en matière somme toute classique mais efficace qui va faire mal en concert !!
Place au single « Satan is real » au refrain entêtant. Un mid tempo avec quelques arrangements symphoniques bien vus qui font beaucoup de bien !!! Une franche réussite. Retour à la tempête speed Thrash avec « Totalitarian Terror » qui ne fait pas vraiment dans la dentelle à part son refrain harmonisé plus mélodique. Un véritable ouragan s'abat sur nous !!!
Début calme en acoustique pour « Gods of violence ». Une bonne idée qui permet de prendre sa respiration avant la déflagration à venir. Même si celle ci est moins speed elle garde ce coté venimeux malsain si caractéristique du groupe. « Army Of Storms » retrouve du rythme effréné pour un nouveau titre Thrash standard. Pas grand chose à retenir.
La plus Heavy « Hail To The Hordes » arrive avec des faux airs à la Manowar. Un bon moment qui change un peu et apporte un coté épique bienvenu. Une bonne surprise. Du calme arrive avec « Lion With Eagle Wings » et son intro assez étrange qui est à des années lumières de ce que Kreator propose. Puis tout revient à la normale et nous voilà replongés dans du speed qui déchire !!!
Le mid tempo puissant arrive avec le nouveau single « Fallen brother » qui fonctionne à merveille. Un bon point pour eux. S'en suit « Side By Side » au rythme revu à la hausse. Au final un titre en plus qui n'apporte pas grand chose.
L'album se termine avec « Death Becomes My Light » et son intro calme, qui met en place ce titre épique au faux airs d'Iron Maiden sous speed. Une bonne manière de finir avec cette appartenance au 80' si prononcée.

Conclusion : Pour leur retour aux affaires Mille Petrozza et ses amis nous ont concocté un album de vrai Thrash comme il savent si bien les faire. Dans la lignée de son prédécesseur ce nouvel opus ne manque pas de niaque mais bien de vraies surprises. Dommage car au final je me retrouve un peu blasé, peut être en attendais je trop.
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 343 fois