Chronique

TERRA NOVA – ESCAPE / Frontiers Records 2005

Une fois n’est pas coutume, on connaît la politique de Frontiers et voilà donc un nouvel album de mélodique rock. Pour la petite histoire, le groupe Terra Nova est né en 1996 en Allemagne avec les frères Hendrix à sa tête.

La rondelle attaque avec un morceau qui à son nom me fait pensait au superbe titre de la B.O du film Rockstar, je veux dire « Long live rock ‘n roll ». L’intro de la chanson se fait par une personne cherchant un canal sur la radio et tombe sur la chanson. Un rythme entraînant et joyeux avec une belle nappe de clavier, des chœurs, des solos guitares au son bien clair. Un ensemble bien 80’s et qui donne envie d’écouter la suite.
« Rock Bottom » arrive de belle manière rappelant un peu Europe. La voix de Fred Hendrix est vraiment superbe et, du coté musical, encore une fois il n’y a rien a dire. Mais l’air du morceau existe déjà… c’est un quasi copié collé. Ce n’est pas bien grave tellement cet air original est super.
Un petit titre à la Toto avec « Hold the line » qui arrive avec une telle beauté : le piano en avant en duo avec le chant. Vraiment magnifique. Le reste des instruments arrivent peu de temps après pour un morceau rock et mélodieux à souhait, mais loin d’être lassant. Le refrain en chœur se glisse dans nos oreilles sans difficultés pour notre plus grand plaisir.
Une montée vers les cieux avec « Heaven knows » qui se présente avec harmonie et douceur. Ron Hendrix derrière ses claviers se régale et nous régale. Une superbe ballade qui risque d’en enchanter plus d’un et d’une aux vues de sa puissance et de son emprise.
Voici le titre track de l’album « Escape ». Alors là changement de registre, on entre dans un rock plus dynamique pour nous faire bouger, mais tout en gardant ce coté mélodieux et 80’s, appuyés par un refrain super. Un vrai régal.
Un titre annonciateur avec ce « War is war » qui arrive avec puissance. On croirait entendre Kenny Loggins chanter. Les cordes des guitares crient à souhait, et le morceau se veut plus hard rock mélodique. Ca change et c’est bien.
Je le savais déjà mais ça le confirme avec ce « You are the one » (je ne sais pas pour quoi exactement…. mais je suis le seul). Comme on s’en doutait, la présentation se fait avec calme et intensité avec un piano en avant. Et oui, le frère Hendrix doit bien se mettre en avant. Une nouvelle ballade qui une fois de plus ne nous laissera pas de marbre de par sa puissance et sa beauté, avec des chœurs sur le refrain.
On continue avec « Sole Survivor » qui revient dans un registre plus péchu et dynamique pour nous donner une petite claque bien sympathique dans notre tête ; toujours sur cette ambiance d’il y a 20 ans, et cette nappe de claviers. Sans oublier le solo guitare qui est diablement efficace.
Autre évidence, « Lonely is the night ». Nouvelle arrivée calme et mélodique (forcément) pour ce morceaux qui est un bon mid tempo qui monte en puissance en son milieu.
Par contre, le titre suivant lui arrive en puissance. « Back in the eighties » est certainement un des titres phares de cet album. Ca bouge bien, ça s’écoute sans problèmes et les adeptes de ces années musicales étonnantes seront plus que ravis. Un vrai bonheur avec ce morceau.
On le jeu se poursuit avec « Part of the game ». Les chœurs se chargent d’ouvrir les hostilités et on continue sur ce rythme dynamique et puissant que j’aime tant qui me fait bouger.
Pour finir ce sera le morceau « Yesterday » qui lui, arrive plus calmement avec toujours cette superbe voix et ce rythme calme et reposant. Une bonne ballade pour conclure cet rondelle des frères Hendrix.

Conclusion : un superbe album de rock mélodique qui en ravira plus d’un. Un vrai moment de bonheur lors de son écoute. Il est fait pour tout le monde. Une bonne surprise pour cette rentrée. A écouté accompagné…
 
Critique : Lionel
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 1073 fois