Chronique

NOCTURNAL RITES - PHOENIX / AFM Records 2017

Quelle bonne nouvelle que le retour de mes Suédois chéris qui après 10 longues années refond surface. C'est au moment où je n'y croyais plus que les voilà à nouveau en vie tel un phœnix. Je ne peux pas attendre plus longtemps : musique !!

Un gros riff débarque pour « A Heart As Black As Coal » qui permet de retrouver le style du groupe avec plaisir. Nos amis ont peu évolué ce qui d'un coté est une bonne chose. Quel bonheur de réentendre la voix sublime de Johnny Lindkvist, qui est toujours aussi prenante. Une entrée en matière efficace qui remet le groupe sur de bons rails. À la suite « Before We Waste Away » se transforme en une sorte de single dans la plus pure tradition du groupe. Un bon moment que voilà, qui ravira les fans.
« The Poisonous Seed » quand à elle déboule de façon puissante avec quelques sonorités orientales, pour un titre qui décoiffe. Le groupe montre ici son talent en matière de power mélodique. Une pure tuerie qui fait du bien par là où elle passe !! Après un tel moment « Repent My Sins » ralentit le rythme pour nous offrir un Mid tempo plus calme, mais qui cache une certaine noirceur. Johnny module parfaitement dans ce genre d’exercice ce qui le rend irrésistible.
Avec « What's Killing Me » le groupe nous livre du lourd et puissant efficace à souhait qui fait le taf !! Son refrain sauvant ce titre plutôt évident. « A Song For You » n'est pas la ballade attendue ! Non ici c'est du métal, certes mélodique mais métal quand même qui officie. Sympa mais sans plus. On attend mieux d'eux !!
Est ce que « The Ghost Inside Me » le sera !? Oh oui, car ici c'est déjà plus inspiré, le rythme soutenu aide aussi et les belles trouvailles accentuent cet aspect. Un très bon titre qui rassure après ce petit ventre mou. Et on continue avec « Nothing Can Break Me » plus mélodique mais tout aussi intéressant. Bien soutenu en percussion ce titre fait son effet et avec un tel refrain cela ne peut que fonctionner.
On calme le jeu avec « Flames » qui permet de souffler un peu sans faire retomber la pression. Un bon moment que voilà. Puis « Used To Be God » remet les choses en place pour un passage plus rentre dedans qui là encore apporte du bonheur.
On termine à fond les ballons avec « Welcome To The End » une dernière petite tuerie qui fait dire : 'Merci d’être revenus les gars' !! Un titre qui envoie des pieds et te fait prendre le tien !! Un retour gagnant !!

Conclusion : Pour son retour aux affaires Nocturnal Rites aura convaincu et rassuré quand à ses capacités. Un opus dans la droite lignée de ses précédentes œuvres qui comblera ses fans. Maintenant il y a plus qu'à espérer que cela continue avec un peu d'évolution.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 556 fois