Chronique

GOOD CHARLOTTE - GENERATION RX / BMG 2018

Good Charlotte fait partie de ces groupes de la génération dorée du pop punk américain aux côté de Blink 182 et consort. Lancés à l’époque comme des machines de guerre survoltées et révoltées, ils ont tout explosé sur leur passage. Vente d’albums, tournées mondiales, musiques de films etc.
Le succès aidant, le groupe est devenu prolifique et sort des albums régulièrement. Ce septième album marque un changement de label et qui sait une nouvelle orientation pour le groupe.
Sans grande surprise, l’album est constitué de titres courts et taillés pour passer à la télé ou à la radio avec une moyenne de 3:30min, et une durée totale de 31minutes. Oui, ça fait peu, on se l’accorde.

Immédiatement nous savons où le groupe va aller dans ce Génération Rx. Rock aseptisé accompagné de sons électroniques histoire de rajouter de la modernité et de montrer que le groupe évolue avec le temps.
Force est de constater que les compositions ne sont pas mauvaises, mais très mainstream. Autant vous dire, exit la rage des premiers albums et bienvenue à la musique de masse.
Le travail dans son ensemble est plaisant, bien fait, et l’on se laisse prendre et porter par les mélodies bien choisies tout au long de l’album.

Nous ne remarquerons pas forcément de gros temps fort dans cet album qui au final reste assez linéaire si ce n’est éventuellement le titre « Leech » un peu plus percutant, titre sur lequel intervient Sam Carter. Pas exceptionnel, mais bon, ils ont marqué le coup.

Alors oui, les fans de rock pop mainstream de musique de films américains seront servis et y trouveront leur dose de musique implacable. Maintenant pour les puristes du groupe, ils se trouveront un peu déroutés par cette tournure musicale.
C’est donnant donnant, mais le ‘music business’ étant ce qu’il est, le groupe a fait son choix !
 
Critique : Lionel
Note : 6.5/10
Site du groupe : Site du groupe
Vues : 59 fois