Chronique

RISE OF THE NORTHSTAR - THE LEGACY OF SHI / Nuclear blast 2018

S'il y a bien un groupe français qui fait grincer des dents, c'est bien Rise of the northstar. Les parisiens ont repris à leur compte l'imagerie manga et l'arrogance que Pleymo exhibait sur Medecine Cake en pleine période Nu métal pour la pousser à l'extrême dans une musique à la fois dure et teenager. Legacy of shi succède à leur premier succès Welcame et ancre leur marque de fabrique, une musique nourrit surtout au hardcore, au thrash, au hip-hop, mais aussi avec ce nu-métal qui va leur coller à la peau. Ils ne l'ont pas mieux défini : This is crossover.

L'adhésion sera totale ou ne sera pas. Encaisser Legacy of shi c'est supposer que vous aimez quand ça part dans toutes les directions. Album concept en partie, gangsta hardcore à la newyorkaise, anglais avec un fort accent français, français avec un fort accent hip-hop, solo de guitare avec un fort accent de thrash, masque de samouraï et tenue de combat pour des breakdown en mode team nowhere, c'est tout ce que vous retrouvez dès le premier titre, premier single Here comes the boom. Si déjà là, vous l'avez en travers, rentrez chez mémé, ceci est Rise of the North Star.

Malgré l'enjeu d'une première signature chez le major Nuclear Blast, le groupe prend de gros risques à mettre une très grosse dose de Nu-métal et une très grosse dose de hip-hop. Kozo est déjà un titre osé, avec du hip-hop inséré au milieu de riffs nu-métal, mais Teenage rage opère carrément à une progression de hardcore anglais vers un hip-hop français sans une once de guitare.

En réalité, le thrash de Welcame a quasiment été balayé pour laisser place à un mur de son mid-tempo et un gros travail sur les ambiances. Comme pour évoquer un passé révolu, This is crossover signe une définition académique qui ne s'entendra presque nulle part ailleurs dans l'album. Il y a aura toutefois en fin d'album des relents groovy Souflyesque pas dégueu comme Cold Truth et All for One. Des titres dotés d'un son singulier presque signé Joe Duplantier de Gojira puisque l'album a été enregistré au Silver Cord studio. Pour résumer l'idée, si Teenage rage envoit la punchline "ROTNS est bien plus qu'un simple groupe hardcore", alors le côté unique de This is crossover déclare "ROTNS est bien plus qu'un simple groupe crossover".

Les hates ne manqueront pas sur la toile pour descendre cette musique du bourrée d'immaturité, d'irrévérence, et de fierté masculine. "Nul n'est prophète en son pays" dit-on parfois. Pourtant, même s'il m'a fallu une écoute très attentive pour commencer à apprécier, je suis persuadé qu'ils vont réussir là où ils sont si peu à briller. La voie sera longue pour rejoindre les Body Count, Agnostic front, Suicidal tendencies, mais il est certain qu'avec l'empreinte laissé par la génération Nu-métal et celle laissée par la culture nippone, il y a un public pour The Legacy of Shi, et il est plus nombreux qu'on ne le croit !

Line-up
Vithia - chant
Eva-B - guitare
Air One - guitare
Fabulous Fab - basse
Phantom - batterie

Tracklist
01. The Awakening
02. Here Comes The Boom
03. Nekketsu
04. Kozo
05. Teenage Rage
06. Step By Step
07. This Is Crossover
08. Cold Truth
09. All For One
10. Furyo’s Day
11. The Legacy Of Shi
 
Critique : Weska
Note : 8/10
Site du groupe : Page Facebook
Vues : 278 fois