Chronique

SKALD - LE CHANT DES VIKINGS / Decca Records 2019

Alors là les enfants attachez vos ceintures parce que ça va pas être simple. Vous connaissez tous les vikings ou le viking metal. Très à la mode il est vrai, puissant et dévastateur. Et bien là, je suis fier de vous présentez SKALD, groupe français qui fait du chant traditionnel viking. Alors je vous le dit tout de suite: ce n'est pas un album de metal mais bien de chant accompagnant des instruments traditionnels.
Le répertoire du groupe s’inspire principalement de La Völuspá et du Gylfaginning qui sont contenus tous deux dans l’Edda poétique. Ces textes spécialement réunis, adaptés puis mis en musique par Christophe Voisin-Boisvinet, parlent aussi bien de la cosmogonie scandinave que des épisodes mythologiques mettant en scène les dieux d’Ásgard.

Vous ferez avec « Chant of Vikings » un vrai voyage dans le nord, avec des voix variées, contant des histoires parfois oubliées.
Le point fort (le premier du moins) c’est la capacité du groupe à véhiculer une émotion. Les quelques murmures de « Enn Atti Loki Fleiri Börn » sont une bonne introduction à ce qui vous attend.
Sur « Run » ça donne des frissons ! Le chant de Justine Galmiche est chaleureux, mélancolique en fait il est tout simplement beau.
Et bizarrement, contre toute attente, les morceaux plus enjoués, très bons eux aussi, comme « Valfreyjudrapa » me touchent un peu moins. Je préfère effectivement des titres comme « Niu » : un murmure, le son de l’eau, des chœurs et un chant envoûtant, superbe, apaisant. Ce sentiment de sérénité que je ressens en écoutant ce titre est difficilement descriptible mais il est bien présent. La magie opère.
Ça vous en tirerait les larmes, comme le trop court « Ec Man Iötna »… Mon Dieu que j’aime ces voix féminines en chœurs… Ah ! Elles arrivent les larmes… (Oui je pleure facilement quand chui ému et j’assume !)

Les mélodies sont douces, simples et en rien cacophoniques. Écoutez « Fluga » pour vous faire une idée. C’est simplement efficace.
Quand on voit, enfin… quand on entend les différentes musicalités, les différentes empreintes sur la totalité de l’album, on sent vraiment une passion démesurée. Des mélodies tristes évoquées plus haut aux chant plus...  « chamaniques » sur « Gleipnir » ou « O Valhalla », tout est très immersif.

Et le deuxième gros point fort de ce « Chant Des Vikings » c’est la production. OH MY GOD ! J’ai rarement écouté un son si propre, si juste. Les voix et les chœurs se mêlent parfaitement à la myriade d’instruments utilisés qui contiennent entre autre la Lyre, la Talharpa, la Maurache à archet, le Jouhikko ou la Nyckelharpa (me demandez pas ce que c’est je sais pas!!) mais aussi des petites percussions constituées d’ossements d’animaux et de bois de cerf.
Et ces instruments vivent aussi en parfaite symbiose tout au long de l’album, écoutez « Yggdrasill » pour vous faire une idée du boulot de titan fait sur la composition et vous verrez que je ne mens pas
Et sachez qu’ils seront en concert le 20 février à Paris, le 29 Mars à Istres (et oui j’y serai j’ai déjà ma place) et au Hellfest 2019 ! A ne pas louper !

Il est difficile d’exprimer avec précision ce que je ressens. Ce projet est un vrai voyage et chacun aura une destination qui lui est propre. Les voix et les chants vous mettrons en tête des images, ça vous touchera intimement et je conseille à tous ceux qui auront lu ces lignes d’arrêter d’exister ici bas et de voyager une heure au gré de SKALD.
 
Critique : SBM
Note : 9/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 324 fois