Chronique

BURNING RAIN - FACE THE MUSIC / Frontiers records 2019

Enfin voilà des nouvelles du groupe de Doug Aldrich ! Il faut dire que le bougre à été pas mal occupé avec The Dead Daisies et Revolution Saint mais quand même il avait dit que cela serait sa priorité ! Passons, voyons voir ce que vaut ce 4ème opus.

Ça commence du feu de dieu avec « Revolution » qui envoie des pieds et te remet dans le bain. Oui ici Doug peut se régaler à 100% et cela s'entend. Place au mid tempo « Lorelei » qui est bien lourde. Musicalement le groupe poursuit dans son hard rock plein de testostérones flirtant avec les 70.
Avec « Nasty hustle » on lorgne sans vergogne vers Whitesnake. Un titre plein de rythme et de chaleur qui me fait dire pourquoi a t-il quitté David Coverdale ? « Midnight train » est bel et bien un single en puissance. Rythmé et mélodique il a tout ce qui faut pour attirer le badaud en recherche de bon rock, à ce mettre entre les oreilles !!
Place à de l'acoustique qui sent bon le folklore US avec « Shelter ». Une petite pause bienvenue qui est fort bien réalisée. La suite plus rock réveille mais ne dénature en rien ce titre qui me fait penser à Blue Murder. On retrouve du bien envoyé avec « Face the music » second extrait de cet opus, et qui fait aussi bien le boulot que le premier ! Puis « Beautiful road » est là encore très proche des travaux du Serpent Blanc. On a presque l'impression d'entendre David Coverdale sur le chant de Keith St John.
Ambiance blues avec « Hit and run » qui sent bon le bayou. Pour la suite ça envoie du bois et délivre une super compos à la Aerosmith qui donne envie de taper du pied !! « If it's love » pourrait faire penser à un certain « Is this love » de vous savez qui (le beau David) ce qui surprend, mais why not ?.
« Hideaway » reprend là où on en étaient avec un gros hard rock aux relents blues, et presque funk par moment. Un moment groovy à souhait qui met le feu !! On termine par « Since i'm loving you » qui n'est pas une ballade. Non ici ça sent le hard rock viril avec quelques touches Led Zeppelin pas dégueux !

Conclusion : Pour son 4ème opus Burning Rain nous a apporté ce qu'on attendait de lui, un hard rock puissant et inspiré où la 6 cordes de Doug Aldrich fait des étincelles ! Bref si vous aimez le style vous ne pouvez qu'aimer l'album !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 92 fois