Chronique

BAND-MAID - BRAND NEW MAID / JPU Records 2016

Seulement deux ans après un premier album explosif, nos jolies japonaises de BAND MAID reviennent avec huit nouveaux titres que forment ce "Brand New Maid". Cela veut-il dire qu'elles vont faire peau neuve? J'ai des doutes après un seul album, mais bon, voyons ce que ça donne avant d'épiloguer.

Premier extrait et premier titre de l'album "The non-fiction days" met les points sur les "i". Riff heavy et puissant accompagnant un chant superbe de Saiki qui nous livre des lignes mélodiques absolument magique. Dès la première écoute ce morceau vous tient et ne vous lâche plus! (Je dois en être à la centième…)
On passe sur un passage hard rock très groovy avec un gros travail de MISA à la basse. « Look At Me » est assez mid tempo malgré une bonne accélération sur le break et le solo ! Assez nouveau compte tenu de ce qu’elles ont produit sur le premier opus. Leur musique semble évoluer plus vers le rock comme en atteste en partie « Order ». Je suis toujours envoûté par ces slaps de basse et ce son ! Même Kanami et Miku à la guitare sont largement capable de pondre des soli efficaces sans trop en faire.
Encore une fois, leur groove explosera avec un morceau alternant riffs lourds et guitare acoustique sortie de nulle part. Les miss sortent sur « Brand New Road » un break ultra jazz avec un vieux clavier et la voix Saiki me touche toujours autant et me conforte dans l’idée que le japonais est une superbe langue et elle l’affirme sur le refrain « Yuragu », morceau plus simpliste mais avec de très bonnes mélodies.

« Freedom », très changeant, alternant puissance et délicatesse, confirme que le quintet en a sous la pédale, n’a pas tout donné et risque fort de nous surprendre dans les années à venir. Ce dernier titre reflète exactement l’idée que je me fait de leur musique : elle est libre, sans aucun code à respecter, sans aucune attache. Et c’est pour ça que je l’aime aussi.
Mon dieu mais on arrive déjà à la fin ?? Que ça passe vite… Le rapide (niveau tempo) « Before Yesterday » est superbe de part ses lignes de chant accrocheuses et son intelligence d’écriture. La batterie d’Akane sait calmer le jeu quand il le faut ou mettre une grosse tarte quand il le faut. Et elle sait taper la demoiselle !
Et on termine avec un excellent « Alone », hyper punchy ! Quel refrain mes amis ! Il fait pour moi écho par son excellence au premier titre et boucle ainsi la boucle. L’alpha et l’oméga de cette galette sont juste énormes !

Avec son deuxième essai, BAND MAID confirme tout le bien que j’en pensais. Moins « brutal », tendant légèrement vers un rock plus planant, les mélodies sont toujours au rendez vous et surtout les cinq filles ne laissent aucune musicienne en retrait, tout le monde a sa part et se fait entendre. Et ça j’aime ! Dommage (et c’est peu dire) qu’elles soient passé à Paris…. Pendant le Hellfest ! Je les aurait la prochaine fois ! Parole !
 
Critique : SBM
Note : 8.5/10
Site du groupe : https://bandmaid.tokyo/
Vues : 48 fois