Chronique

BETRAYING THE MARTYRS - RAPTURE / Sumerian Records 2019

Après la découverte du groupe grâce à son précédent opus, me voilà à la poursuite des aventures de nos Français. J'espère que la suite va être aussi bonne.

Une petite intro symphonique « Ignite » qui nous permet de plonger tranquillement avant que ne déboule « Eternal Machine » qui reprend le Métalcore caractéristique du groupe. Un premier titre qui fait le boulot comme il faut !
« Down » prend le relais avec un morceau plus lourd. Perso je trouve dommage que le groupe n'ait pas cherché à avancer, ici tout semble si proche de 'The Resilient' que ça en devient gênant. Même si le mélange entre chant guttural et chant clair fonctionne, un coté trop prévisible dérange. Quelques chœurs intronisent « The Iron Gates » qui envoie du lourd surtout grâce cette voix surréaliste.
La rampante et moderne « Parasite » arrive et nous laisse une chair de poule intense. Un bon titre pour un film d'horreur bien gore !! Une douce mélodie arrive à nos oreilles pour un « The Sound Of Letting You Go » qui se veut plus soft avec l'arrivée de son chant clair. Une bonne idée (même si déjà vue) qui permet de respirer quelque peu, avant une suite tonitruante en forme de bulldozer. On continue sur du rentre dedans à fond la caisse avec « The Swarm » qui ne fait absolument pas dans la dentelle !! Ici c'est arme massive de destruction !!
« Monster » et son ambiance grosse fête va être une tuerie en concert !! Un titre plutôt décalé qui va vite faire son effet sur vous ! Voilà une bonne surprise à cet opus qui en manque cruellement !! Pour ça, la plus simple « Imagine » arrive et montre bien que le groupe n'a pas voulu dérouter ses fans. C'est juste dommage quand ça en arrive à ce point-là !
« Incarcerated » est elle aussi assez anecdotique malgré sa volonté de calmer le jeu sur les couplets. On finit avec « Rapture » qui après quelques secondes d'ambiance film d'horreur poursuit sur une sorte de Black/Death symphonique qui pourrait faire penser à Anorexia Nervosa. Une fin là aussi qui surprend et fait son effet avec les quelques passages presque Djent ajoutés à une mélodie au piano mélancolique. Et bien ils auront attendu la fin pour faire vraiment un truc intéressant !!

Conclusion : pour ce nouvel opus, le groupe n'a fait que reprendre sa formule précédente sans apporter la moindre évolution. Un choix à risque qui pour ma part ne m'a pas comblé, j'attendais une suite moins prévisible.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 80 fois