Chronique

ALTER BRIDGE - WALK THE SKY / Napalm records 2019

Voici le retour de nos Américains qui nous sortent leur nouvel opus. Je me demande toujours comment font Mark Tremonti et Myles Kennedy pour travailler aussi vite avec tout ce qu'ils gèrent à coté. Allons voir si cela ne tourne quand même pas trop en rond ?

On débute par une intro calme qui surprend. « One life » est déjà une surprise en soit, elle permet de se caler dans cet opus avant que n'arrive la plus habituelle « Wouldn't you rather » qui permet de s'en prendre plein la tête ! On peut dire une chose c'est que la recette Alter Bridge est toujours aussi bonne.
« In the deep » poursuit dans une veine plus douce. Les couplets calmes permettent de souffler, tandis que les refrains plus aériens mettent en évidence un Myles toujours aussi doué. Place au mid tempo bien Heavy avec « Godspeed » qui n'en demeure pas moins mélodique. On note que cet album semble plus varié et travaillé que son prédécesseur. Une bonne chose.
Cela est confirmé avec la plus rythmée « Native son », qui une fois de plus mélange les genres et nous offre un très bon titre. On poursuit les choses sérieuses avec un « Take the crown » bien puissant, qui va comme sa devancière faire effet sur scène.
Moment plus calme avec « Indoctrination » qui malgré ses grosses guitares lourdes est plus une sorte de ballade musclée. Il est vrai que cet opus est plus porté sur l'aspect mélodique du groupe, que sur une collection privée de riffs incendiaires ce qui est une très bonne chose. Avec « The bitter end » Alter Bridge continue de nous montrer son visage le plus doux, ce qui, il est vrai peut décevoir les fans de musique testostéronée.
Aller un petit « Pay no mind » déboule avec un peu plus de mordant et nous offre un titre bien rock ! J'avoue qu'il arrive au bon moment celui là !
La voix chaleureuse de Mark arrive avec « Forever falling » et ses guitares tranchantes. Ici on est en pleine bataille. On retrouve du calme pour « Clear horizon », qui vite se transforme en un torrent métal bienvenu.
Place à la pseudo ballade « Walking on the sky » qui avec ses refrains musclés réveille des couplets softs. Moment plus rock tranquille avec « Tear us apart » qui permet de continuer un album comme d'hab gavé à bloc mais assez varié pour éviter la surdose. A noter un super refrain.
On finit avec « Dying light », une sorte de ballade qui clôt calmement cet album.

Conclusion : pour ce nouvel opus, le groupe a eu une approche différente qui fait du bien et amène un petit quelque chose, qui permet d'éviter la réédite. Un album certes plus calme mais pas dénué de très bons moments, loin s'en faut.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 144 fois