Chronique

NIGHTWISH - DECADES - LIVE IN BUENOS AIRES / Nuclear Blast 2019

Noël arrive un peu en avance en 2019 pour les fans de NIGHTWISH. Après la sortie de son intéressant best of "Decades", le groupe en livre une version live enregistrée à Buenos Aires.
Avec le temps, j'ai appris à me lasser des lives, mais je ne boude jamais une occasion d’écouter un groupe comme NIGHTWISH.

Tout comme son homonyme, ce live est là pour présenter au monde l’évolution du groupe sur ces décennies. Ainsi tous les albums seront représentés.
Les vieux titres comme « Elvenpath » ou « The Carpenter » ne me rajeunissent pas mais il est toujours intéressant d’écouter de vieux titres, cela permet de voir le travail accompli avec le temps.
La production est excellente pour un live, car tout est parfaitement audible, des orchestrations au public, en passant bien évidemment par les membres du groupe, tout est équilibré, et il faut dire que Floor fait un boulot époustouflant sur les vocalises. Entre « Swanheart », et « Gethsemane » elle prouve qu’elle peut faire aussi bien que Tarja sur le chant opéra.

Je me surprend à redécouvrir des morceaux comme « Gethsemane », que Tuomas a enrichi d’orchestrations et de quelques parties. Ainsi ce live, bien que je n’en sois qu’au début, attise ma curiosité. Je me surprend à me laisser bercer par ces mélodies, cette nostalgie et l’attente de ces petites touches éparses, qui me protègent de la lassitude.
Tous les gros titres sont joués, certains anciens comme « Come Cover Me », « Sacrament of Wilderness » « End of All Hope », d’autres plus récents comme « Amaranth » ou « I Want My Tears Back ».
Le public fait un boulot fantastique sur les chœurs et l’ambiance, une vraie énergie mais on sait que les fans argentins se donnent toujours à 200 %, leur chant sur « Élan » était superbe.
Floor est une frontwoman accomplie qui sait jouer avec le public et en tirer le meilleur !!

Bien que longue de 21 titres, la setlist a ses absents comme « Alpenglow » ou « Storytime», mais on ne peut pas tout mettre… Le groupe nous gratifiera quand même de leur masterpiece « The Greatest Show on Earth » dans son intégralité ! Rien que ça ! Je l’ai eu en live à Bercy l’année dernière et c’était la folie ! Et là agrémenté de quelques mélodies et effets, un régal!! Et pour enfoncer le clou, le groupe achèvera son set avec le superbe « Ghost Love Score ».
On ne pouvait pas rêver mieux comme final (allez je vais pinailler : « Poet and The Pendulum » en plus?), et au final ce live a été un très bon moment de musique. Voyager dans l’univers du groupe de cette façon est extrêmement agréable, alors j’imagine qu’avec la pyrotechnie ça doit être juste magique.
Entre le best of et le live, je pense que NIGHTWISH tourne une page, et j’ai hâte de voir ce qu’ils vont nous apporter sur le nouvel album en 2020…

Setlist :


01. Swanheart
02. End Of All Hope
03. Wish I Had An Angel
04. 10th Man Down
05. Come Cover Me
06. Gethsemane
07. Élan
08. Sacrament Of Wilderness
09. Deep Silent Complete
10. Dead Boy’s Poem
11. Elvenjig
12. Elvenpath
13. I Want My Tears Back
14. Amaranth
15. The Carpenter
16. The Kinslayer
17. Devil & The Deep Dark Ocean
18. Nemo
19. Slaying The Dreamer
20. The Greatest Show On Earth
21. Ghost Love Score
 
Critique : SBM
Note : 8.5/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 280 fois