Chronique

BIFF BYFORD - SCHOOL OF HARD KNOCKS / Silver lining music 2020

Après plus de 40 ans au service de Saxon, son emblématique chanteur nous sort son premier album solo ! Mieux vaut tard que jamais me direz-vous, mais la grande question est qu'est-ce que le plus Français des Anglais va nous proposer ?

On débute avec « Welcome to the show » et sa petite montée en intensité, pour nous offrir un hard/métal, comme Saxon nous les présentait à ses débuts. Une entrée en matière certes pas novatrice mais sympathique. Encore plus Saxon que Saxon « School of hard knocks » pourrait apparaître sur n'importe quel opus du légendaire groupe Britannique. C'est vrai que pour l'originalité on repassera mais quand on entend l’engouement de Biff au chant pour ses 69 ans on ne peut qu'adhérer !
Un interlude narré nous ouvre « Inquisitor », qui sur fond de musique médiévale nous conte un peu d'histoire avant que le mid tempo presque Maidenien « The pit and the pandulum » arrive et nous fait chavirer. Un super titre là aussi au charme épique bien porté par un Biff transporté par son texte ! Sûrement un des meilleurs titres de cet opus !!
« Worlds collide » arrive en mode guerrier et poursuit de très bonne manière cet album solo. Un titre plus métal mais toujours aussi efficace !! Place à la première reprise avec l'étonnante « Scarborough Fair » de Simon & Garfunkel, qui apporte de la douceur bienvenue. Bien sûr le titre a été quelque peu revu pour coller à l'univers du chanteur, mais le résultat reste beau.
« Pedal to the metal » va remettre les choses en ordre avec son Heavy digne d'un Judas Priest ! Direct et sans concession voilà qui va droit au but ! « Hearts of steel », continue dans la même veine avec ce Heavy rythmé qui rappellera que de bons souvenirs aux fans de Saxon !
Deuxième reprise avec « Throw down the sword » de Wishbone Ash, qui à nouveau calme le jeu, la mélodie si caractéristique du groupe aidant bien à cela. Une ballade qui passe bien, malgré une certaine longueur. Début acoustique pour « Me and you », là aussi un moment calme agréable sans forcément nous faire trembler. A noter un solo de saxophone bien sympathique.
On finit avec « Black and white » qui retrouve un esprit rock bien dur. Un mid tempo plutôt mélodique qui finit de manière soft cet opus solitaire.

Conclusion : pour son premier effort solo Biff Byford ne surprendra pas ses fans en nous proposant un hard / Heavy qui se rapproche fortement de son groupe. Reste de bons titres qui font leur job et surtout un Biff qui défie le temps et ne semble réellement pas vieillir !!
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 154 fois