Chronique

POWERWOLF - BEST OF THE BLESSED / Napalm Records 2020

En certains points, la tendance actuelle m’inquiète… Je m’explique. Ces dernières années, le gain prime en toute chose dans de nombreux arts. Au cinéma on nous sort des remakes, ou on dépoussière des vieilles franchises, dans les jeux vidéos on remake tout, et dans la musique, même métal cette tendance devient légion.
Alestorm et Sonata Arctica (pour ne citer que ceux qui m’ont marqué) ont ré-enregistré leur premier album pour la date anniversaire. Idée sympathique, mais au résultat catastrophiquement vide.
Bref, ainsi, en voyant POWERWOLF (qui rentre dans une méthode économique vache à lait, sûrement pour viser le CAC 40) nous sort encore un live/best of : « Best of The Blessed »
Si le fond est à mon sens discutable, la forme l’est beaucoup moins. 3 CDs, un best of et deux lives, il y a de quoi en avoir pour ces deniers.

Le best of a donc (pour rejoindre ce que je disais plus tôt) cette particularité de retracer la carrière du groupe et où les titres des premiers opus ont été ré-enregistrés… Enfin presque, puisque « Saturday Night Satan » ne l’est pas. Alors quid des nouvelles versions ? Et bien, il y a certes un côté sang frais avec un son optimisé, plus puissant mais on ne ressent que très peu de différences avec l’original que ce soit pour « Resurrection by Erection », « We drink Your Blood » ou « Kiss of The Kobra King ». Malgré tout cela contribue à donner une uniformité sur ce best of, à tel point qu’il serait difficile de donner une époque à une chanson.
Pour le reste on retrouve tous les tubes effectivement : « Amen & Attack », « Armata Strigoi », « Army of The Night » et j’en passe.
Non là par contre le choix des titres est parfait, on a là un rouleau compresseur Powerwolfesque qui va mettre de belles claques aux quelques néophytes qui ne connaîtraient pas encore le groupe. Je regrette tout de même l’absence de « Coleus Sanctus » mais ne pinaillons pas…
C’est fou le nombre d’excellents morceaux que le groupe a composé au fil des années. Définitivement un poids très lourd de la metal. Surtout avec leurs shows de qualité !

Et puisqu’on en parle, passons à ce qui me dérange un peu plus : le live. Ils en sont à combien… trois ? En quelques années ? On dirait Nightwish ou Sabaton… Et en plus c’est encore la tournée « Wolfsnächte Tour 2018 ».
Donc oui le son est bon, Powerwolf est un monstre scénique, là il faut être fou pour le nier. Cette énergie est parfaitement transmise dans le live mais après le premier CD, ça vous donne l’impression d’écouter le best of mais live.
Les fans ne bouderont pas ces 17 titres, qui viendront justifier une petite hausse de prix pour un minimum d’effort.

Au passage je vais mettre les points sur les « i ». Je ne déteste pas POWERWOLF, loin de là, j’adore, mais il faut aussi être pragmatique par moment : le groupe est devenu très « bankable », et commence à entrer dans la voie de la facilité, tout comme SABATON avant eux… et je crains sur ce que ça va donner à l’avenir.
Je recommande tout ce même ce « Best of The Blessed » à tous ceux qui veulent découvrir l’univers de POWERWOLF, mais pour les fans standards, hormis le premier CD, le reste n’a que peu d’intérêt à part un fond sonore agréable.
 
Critique : SBM
Note : 8/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 220 fois