Chronique

BAND-MAID - WORLD DOMINATION TOUR / Nippon Crown 2020

Et oui! Encore et toujours! Cette année à oublier, 2020, aura tout de même quelques moments à apprécier. Vous commencez à me connaître maintenant et vous connaissez mon respect pour certains groupes japonais. BAND-MAID s'est rapidement imposé dans mon univers musical de part la qualité d'écriture, la technique et le charme des membres (ne boudons pas nos yeux quand bien même nous utilisons un tout autre sens).
Et les yeux nous allons en avoir besoin ici car c’est un live que je vais chroniquer. Après un très bon « Conqueror », notre quinté nous offre son premier live : « World Domination Tour » qui a été enregistré sur la tournée de l’album « Domination ».

Pour vous dire à quel point j’aime ce groupe, j’ai fait l’acquisition du modèle de guitare de Miku. Une œuvre d’art. Maid of Honor si tu m’écoutes, high five girl ! Ceci étant dit, je m’attelle maintenant à travailler les morceaux du groupe et ce live sera une observation des plus studieuse.
Ce n’est pas moins de 21 titres qui seront exécutés lors de cet événement et une chose me frappe, discrète, elle s’insinue tout au long du visionnage. Mais… Mais où sont les crash barrier ? Et souvent les réponses les plus simples sont les plus évidentes : il n’y en a pas ! Et oui le public japonais sait se tenir et n’étant pas fan de pogos je suis ravi. Oui je suis un vieux de 35 ans et après ?? Hein ?? Non mais oh !!

Dès le début du concert on constate de Akane est une batteuse en béton. Elle tape avec une justesse, une énergie, un entrain qui fait plaisir à voir/entendre. Le groupe se réunit d’ailleurs autour d’elle, montrant qu’elles ne font qu’un.
Cela dit je plains les photographes (en étant également un moi même) à la vue des lumières. L’ensemble reste visuellement très esthétique (notamment grâce aux lasers) mais les lumières restent basses.
Ok… Je vous sens venir : « Mais dites moi mon pti père… On s’en tape les coquillages non ? » Et vous auriez raison. Le show est propre, carré, plein de vie, mais c’est justement cette perfection qui rend le tout imparfait. Nous avons tous vu des concerts et le live diffère en certains points de l’album. Pas ici. Tout est exact à la croche prêt, à la vibration de la code vocale même. Les titres « PAGE » ou « The Dragon Cries » sont les copies conformes de la version album.
Alors oui ça prouve la justesse et le talent des nos chères demoiselles. Mais en live on demande aussi de la folie, de l’improvisation, de se lâcher.
Comprenez moi bien, cela ne ternit pas le show, où les écrans font des merveilles, les filles interagissent avec le public, non vraiment, là je n’ai rien à redire, si ce n’est ce petit manque de folie.

J’admire vraiment ces filles. Leur écriture (pour avoir les tablatures officielles) est très technique, mélodique et exécuté avec panache.
Pour tous ceux qui craignent les groupes japonais pour leur potentiel côté kawai : osez BAND-MAID. C’est rock, parfois heavy et d’excellente qualité.
Je me régale ici de titres comme « Mirage », « DICE » ou « DOMINATION ». Quelle qualité !! Ce groupe fait partie de mon top des groupes à voir en live.
Les sentiments sont sincères, la musique juste, belle, tout ce qu’il faut pour que vous découvriez avec stupeur ce groupe venu de loin, différent et d’un indéniable talent. Écoutez les soli de Kanami et vous comprendrez ce que je veux dire en parlant de justesse et de qualité.
J’ai beaucoup apprécié l’intervention de Miku qui s’est adressé au public dans un moment de rire et de partage. Mais ne parlant que peu, en fait pas du tout, japonais, je n’ai pu que, ben rien en fait. Cette phrase est totalement inutile et donc je voulais la partager.

C’est un bien beau cadeau que nos demoiselles nous offrent ici. Un live complet, malgré le manque de quelques titres que je chéris particulièrement, mais à ce compte là on en finit plus.
Je vous invite vraiment à jeter une oreille sur cette perle nommée BAND-MAID.
 
Critique : SBM
Note : 8.5/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 32 fois