Chronique

JOEL HOEKSTRA’S 13 - RUNNING GAMES / Frontiers records 2021

Deuxième album sous cette appellation pour Joël qui s'est entouré d'un noyau dur constitué de Russel Allen (Symphony X, Adrenaline Mob) au chant, Vinny Appice à la batterie (ex-Black Sabbath, DIO), Tony Franklin à la basse (ex-The Firm, Blue Murder) et Derek Sherinian aux claviers (Sons Of Apollo, Dream Theater, Black Country Communion) sans oublier la participation de Jeff Scott Soto (Sons Of Appollo, Trans-Siberian Orchestra) aux chœurs !
J'espère que tout cela rendra sa musique intéressante en tout cas moi je suis totalement hypé !

On débute avec un « Finish Line » direct et efficace qui permet de prendre son pied sans se prendre la tête. Ça fonctionne à merveille et on en redemande. À la suite un petit « I'm Gonna Lose It » bien groovy prend le relai et poursuit de très bonne manière ce nouvel opus. A noter comme on pouvait s'y attendre des duels guitares/claviers fort élevés !
« Hard to Say Goodbye » et son début calme, pourrait nous faire croire à un ralentissement mais non c'est un bon mid tempo que voilà. Une fois de plus ça va droit au but sans arrière pensée. Puis « How Do You » arrive et cette fois ci nous offre une ballade classique. Rien d'exceptionnel juste un peu de calme avant de reprendre la route.
Celle-ci s'appelle « Heart Attack » et est surprenante. Un titre à la saveur 70' qui déboite sévère. Avec « Fantasy » on retrouve du Whitesnake nouveau et un soupçon de Dio. Une fois de plus plutôt groovy par moment elle apporte son lot de bonnes choses, sans non plus sortir des cadres.
Un peu de saveur Blues pour le mid tempo « Lonely Days », qui là aussi se rapproche des travaux de David Coverdale. A noter un refrain hyper mélodique superbement interprété par un Russel Allen d'une rare subtilité ! « Reach the Sky » retrouve du plus direct mais qui n'en n'oublie pas un refrain mélodique. Une belle réussite qui à nouveau est plus que calibrée pour faire son effet !
On retrouve du calme avec « Cried Enough for You » qui n'est pas la deuxième ballade mais plutôt un titre sautillant avec une pause bienvenue. Un titre étonnant mais qui fait un effet bœuf !! Au tour de « Take What's Mine » qui tranche direct ! Ici pas de chichi rien que du Hard Rock à la dure ! La deuxième ballade est là avec « Running Games » et ses douces mélodies acoustiques. Un titre enchanteur qui termine à merveille cet opus.
En bonus nous avons droit à « Lay Down Your Love » qui te fait sauter dans tous les sens ! Un super titre à la bonne humeur communicative !

Conclusion : pour ce nouvel opus Joël a pondu du très bon Hard rock mélodique qui fait son taf sans sourciller. Peut-être un peu plus de risque lui aurait permis de franchir un cap, mais ne faisons pas la fine bouche et profitons de cela !
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 69 fois